Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 08:35

À dix jours de la fermeture définitive de leur magasin, les salariés continuent à se battre pour leurs droits. Il était 13 heures ce mercredi lorsqu’ils ont décidé de se mettre en grève illimitée.

Les discussions entamées une heure auparavant avec Noël Magdalenc, le directeur régional de l’enseigne et Sandy Voiret, la directrice des ressources humaines, n’ont pas abouti. Les onze employés souhaitaient évoquer leurs revendications, tandis que la direction voulait simplement discuter de la procédure de licenciement.

Ces revendications portent essentiellement sur la prime de licenciement et sur le congé de reclassement.

La direction de Leader Price n’a pas souhaité répondre à nos questions. « C’est aux salariés que nous nous sommes adressés. Nous n’avons pas à vous parler », ont-ils simplement déclaré.

« Quand ils ont vu la feuille avec nos revendications, ils nous ont dit qu’ils n’étaient pas venus pour ça mais pour nous expliquer le déroulement du licenciement, ce qu’on connaissait déjà. De plus, ils n’étaient pas contents de voir que le syndicat FO était là », explique Sultane l’une des employées.

«On va durcir le mouvement»


Il faut dire que la responsable syndicale de Force ouvrière, Simone Gallindo, est l’un des plus fervents soutiens des salariés. Accompagnée de Franck Stempfler, secrétaire général de l’Union départementale Force ouvrière, elle était présente ce mercredi pour soutenir et motiver les troupes. « Ils sont en train de vous enfumer là. Ils vont essayer de vous intimider, de trouver la faille », lance-t-elle aux salariés encore indécis quant à la décision de faire grève.

Finalement l’hésitation est de courte durée et tous approuvent la mesure. Personne n’est vraiment étonné que la discussion ait tournée court. « Nous ne sommes pas surpris, depuis le début, ils ne font que dire qu’ils répondront plus tard, pour pouvoir gagner du temps », expliquent-ils.

Habillés aux couleurs du syndicat FO et munis de drapeaux, tous sont restés devant les portes fermées du magasin. « Nous sommes en grève », lancent-ils avec un air de bravade à un habitué venu faire ses courses, avant de saluer un automobiliste qui leur renvoie le salut, le poing levé.

Le maire Régis Petit est venu les assurer de son soutien dans l’après-midi (voir encadré). « Si on peut vous accompagner, quelle que soit la façon, on sera là », a-t-il affirmé.

Les grévistes ont prévu de ne rien lâcher. À l’heure où sont écrites ces lignes, ils avaient l’intention de passer la nuit près de leur entreprise et lançaient un appel aux dons aux restaurateurs de la ville. « On va durcir le mouvement et peut être même bloquer les accès au parking ! », prévient Simone Gallindo. Avant d’avertir, telle une déclaration de guerre : « Les salariés partent à la grève, ça y est ».

 

 

Source: Le Dauphiné

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leader Price
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...