Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 14:31

ikéa

 

L'entreprise aurait fouillé dans les fichiers de police pour obtenir des informations sur ses salariés.

"On a un collaborateur qui vient de l'ANPE et roule en Porsche Carrera, pouvez-vous me dire à quel nom elle est immatriculée ? Et si ce nom est différent du collaborateur ?". Selon des informations du Canard Enchaîné, ce mail aurait été envoyé par Ikéa à des officines privées de sécurité. Moyennant rémunération, le géant du meuble aurait eu accès aux fichiers de police réservés au service de l'État.

Objectif : en savoir plus sur les salariés ou les clients récalcitrants de l'entreprise. "Son discours est antimondialiste, ses méthodes 'vieille garde CGT' (se bouche les oreilles et répète sans cesse la même chose concernant ses acquis). Syndicalisme ? Correspond pas trop au profil de sa dame. Prosélytisme divers ? ATAC ou autres ? Risque de menace écoterroriste ?", peut-on lire sur l'extrait du mail auquel le journal satirique a eu accès.

80 euros la consultation

Les clients n'ont pas été épargnés par ces pratiques d'espionnages douteuses. Le journal révèle en effet qu'à Morlaix, dans le Finistère, une cliente qui réclamait 4.000 euros à Ikéa, aurait été espionnée. "Pourriez-vous me faire une recherche sur cette adresse et me dire : 1 - Qui est propriétaire des lieux (ou locataire) de façon officielle ? 2 - Cette personne est-elle connue des services ?", demande l'entreprise.

Extraits de casier judiciaire, numéro de téléphone portable, numéro de plaque d'immatriculation, adresse personnelle… les demandes de renseignements sont variées. Selon le Canard Enchaîné, une centaine de mails ont été envoyés par le directeur de la gestion de risque d'Ikéa. Ce dernier est d'ailleurs suspecté d'avoir mis son nez dans les fichiers de police pendant plusieurs années.

En échange de 80 euros, les responsables d'officines privés auraient accepté de fournir les informations des fichiers de police, les cartes grises, les permis de conduire, ou encore les factures téléphoniques.

Des plaintes bientôt déposées

Les clients ne comptent pas en rester là. Une dizaine de délégués syndicaux FO des trois magasins Ikea situés à Franconville (Val d’Oise), Roissy Paris-Nord (Seine-Saint-Denis) et Thiais (Val-de-Marne) ont annoncé qu’ils allaient porter plainte contre X, rapporte Le Parisien. Ils comptent aussi dans les prochains jours créer une "association de défense des victimes d’Ikea" pour demander "la prise en charge des victimes, la vérité et la justice" pour tous les salariés, délégués syndicaux et clients concernés.

Les avocats Yassine Yakouti et Sofiane Hakiki ont déclaré sur France Info qu'ils allaient porter plainte pour "utilisation frauduleuse de données personnelles". "Les faits rapportés par Le Canard sont très graves. La mise en place, la révélation et la mise en lumière d'un tel système est quelque chose d'unique en France", a commenté Me Yassine Yacouti. Si les faits sont avérés, l'entreprise risque au minimum 5 ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende.

Ikéa veut que toute la "lumière soit faite"

Forcé de s'expliquer, le directeur de la communication d'Ikea a déclaré que l'entreprise "souhaitait faire toute la lumière" sur les pratiques de "flicage" de son personnel et de clients. le groupe va "entreprendre des vérifications", a indiqué mercredi son directeur de la communication. "On désapprouve de façon claire et vigoureuse toutes ces pratiques illégales qui peuvent porter atteinte à des valeurs importantes" comme "le respect de la vie privée", a-t-il ajouté.

De son côté, le PDG de Sûreté International, joint par Rue 89, "dément formellement" les informations du journal d'investigation. "Certains de mes salariés ont monté un cabinet parallèle, en profitant des connexions qu'on avait avec la direction. Ils ont été licenciés pour faute en 2004 [notamment Yann Messian, mentionné par le Canard, ndlr], et il y a eu un procès pour concurrence déloyale", a-t-il déclaré.

 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 16:27

ikéa



Ikea licencie deux de ses dirigeants en Russie pour corruption


L’enseigne de meubles a licencié avec effet immédiat deux de ses cadres dirigeants en Russie. Ces cadres sont soupçonnés d’avoir accepté le paiement de pot-de-vin concernant l’approvisionnement en électricité des centres commerciaux Mega à Saint-Pétersbourg.

 Une enquête interne a été diligentée. Ikea possède en Russie 12 magasins, tous implantés au sein de centres commerciaux Mega.


Source: LSA

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:26

ikéa



Déçus par les propositions salariales de la direction du géantde l'ameublement, les syndicats veulent se faire entendre.

Les vingt-six magasins Ikea, dont ceux de Rennes, Brest et Nantes, étaient ouverts, hier, malgré l'appel à la grève lancé la veille par les syndicats auprès des 8 800 salariés.

Le seront-ils sans débrayages aujourd'hui ? Pierre Deyries, le directeur de la communication du géant suédois de l'ameublement, s'attend à un samedi perturbé :
 « Je pense qu'ils se préparent plus pour demain que pour aujourd'hui. »


Confirmation de Marylène Laure-Douilly, déléguée CGT d'Ikea France.
 La mobilisation devrait s'intensifier sur l'ensemble de la France.
 « Ça va être massif », prévoit-elle. « La colère monte dans tous les magasins », souligne Anissa Arabi, de la CFDT commerce et services.


2 % proposés4 % demandés


Alors que l'intersyndicale campe depuis plusieurs jours devant le siège social de Plaisir (Yvelines) sans faire de blocage, les représentants du personnel se disent très déçus par les dernières propositions d'augmentation de salaires formulées par la direction.


Lors des discussions, Ikea a proposé 2 % d'évolution de la masse salariale, dont 1 % d'augmentation collective.
 « Et d'autres augmentations mécaniques, comme celle liée à l'ancienneté qui doit bénéficier à 60 % des collaborateurs », ajoute Pierre Deyries.
 Pas suffisant aux yeux des syndicats qui réclament en priorité des hausses collectives de 4 %. Selon eux, le groupe aurait fait 52 millions d'euros de bénéfices, en France, en 2009.

L'intersyndicale parle même de « mépris » de la direction qui ne confirme pas ce chiffre.

Cette grève écorne en tout cas le modèle social revendiqué par l'enseigne présente, avec ses 130 000 salariés, dans trente-huit pays à travers le monde.
« C'est la première fois qu'Ikea est confronté à un mouvement social d'une telle ampleur »
, reconnaît la direction

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 08:53

ikéa



Plusieurs magasins du groupe d'ameublement Ikea étaient touchés samedi par un mouvement de grève portant sur les salaires, a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction.

A la mi-journée, le magasin de Thiais (Val-de-Marne) n'avait toujours pas pu ouvrir ses portes, faute de personnel suffisant pour assurer la sécurité des clients, a indiqué à l'AFP Pierre Deyries, directeur de la communication d'Ikea France.


Selon la direction, les magasins de Vélizy (Yvelines), Grenoble et Montpellier étaient perturbés mais ont pu ouvrir au public.

Le magasin de Roissy-Paris-Nord, situé à Gonesse (Val-d'Oise), n'a pu ouvrir qu'avec deux heures de retard samedi matin, selon Sébastien Heim, délégué syndical central Force Ouvrière, qui précise que certains caissiers grévistes ont été remplacés par des responsables de vente.


A Bordeaux-Lac, environ 70 salariés ont observé un débrayage de deux heures et manifesté samedi à la mi-journée devant le magasin, a indiqué à l'AFP Thierry Friconnet, délégué CFDT.

Selon lui, il s'agit du premier mouvement de cette ampleur au niveau du magasin bordelais qui compte 295 salariés.


"La direction propose une augmentation des salaires de 1,2% ce qui ne couvre même pas l'augmentation du prix de la mutuelle", a expliqué M. Friconnet qui a ajouté que d'autres magasins comme celui de Toulouse étaient également touchés.


Les trois principaux syndicats d'Ikea (CFDT, FO, CGT) protestent contre les propositions salariales faites par la direction lors des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Elle s'est pour l'instant engagée à consentir une augmentation moyenne de 1,2% sur la base de hausses individuelles ou au mérite. Mais les syndicats réclament aussi une augmentation collective (appliquée uniformément à tous les salariés) d'environ 4%.


Les syndicats soulignent qu'Ikea France a réalisé en 52 millions d'euros de bénéfice net en 2009, un chiffre qu'a refusé de confirmer la direction à l'AFP.

Ils exigent d'être reçus par le nouveau directeur général d'Ikea France, Stefan Vanoverbeke, les négociations étant actuellement confiées à la direction des ressources humaines.

Le direction explique son refus d'accorder une augmentation de salaires collective à une conjoncture économique difficile dans le secteur de l'ameublement et aux incertitudes économiques pour l'année 2010.


M. Deyries précise par ailleurs que tous les salariés ont reçu 1,2 mois de salaire fin 2009 au titre de la participation du personnel aux résultats de l'entreprise.



Il est à noter qu'Ikéa France à fait 52 Millions d'euros de bénéfices net  en 2009...

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...