Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 09:27

 

distributeurs s

 

 

Depuis la semaine dernière, un violent mouvement de protestation s’est emparé du pays : les ouvriers du textile protestent contre l’annonce par le gouvernement d’un nouveau minimum salarial qu’ils jugent insuffisant.

 

Le gouvernement bangladeshi propose un salaire mensuel de 3000 taka,

soit environ 43 dollars, aux ouvriers.

 

Aujourd'hui, ils sont payés deux fois moins mais ils réclament au moins cinq fois plus.

La hausse de salaire de 80 % qui doit entrer en application le 1er novembre est donc bien insuffisante selon eux. Cela fait des mois que les travailleurs du secteur textile manifestent pour de meilleures conditions de travail et de salaires décents.

 

 

Des protestations qui pourraient pénaliser les exportations

 

Le mouvement pourrait à terme pénaliser le pays alors que la violence s'est propagée dans la zone dédiée à la fabrication pour les grandes chaînes occidentales telles que H&M, Zara ou Carrefour.

Le secteur textile emploie en effet 3,5 millions de personnes et représente près de 80 % des exportations annuelles du pays. En juin, ces dernières ont battu un record en atteignant 1,7 milliard de dollars, soit la meilleure performance du pays depuis 40 ans.

 

Source : BFMTV

Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 17:37





INTERVIEW - Le journaliste ausculte le secteur dans un livre...

Vous dépeignez un monde très noir. Le consommateur n'est-il jamais gagnant?

Le low-cost est un vrai mensonge! Le mot a été repris par les spécialistes du marketing pour communiquer sur l'achat malin. En réalité, un produit «low-cost» d'aujourd'hui, c'est un produit « bas de gamme» d'hier. Les hard discounter alimentaires tentent de nous faire croire qu'ils sont moins chers grâce à leur décoration dépouillée. Mais il s'agit d'une mise en scène. Ce que l'on trouve dans ces rayons, ce sont des jambons fabriqués à base de plasma de porc et ce que l'on appelle des «préparations fromagères».

Le low-cost n'a pas toujours été celui que l'on connaît aujourd'hui...

Le vrai low-cost est basé sur l'innovation. C'est l'inventivité qui fait baisser les prix, en aucun cas on ne touche à la qualité des produits ou aux conditions de travail des salariés. L'exemple type, c'est Ikea et ses meubles à monter soi-même. Mais aujourd'hui, ce genre de modèle n'est plus du tout suivi, les entreprises low-cost ont totalement abandonné l'innovation.

Pour vous, c'est aussi un problème politique?

Bien sûr. D'ailleurs, le gouvernement ne cesse de demander à la grande distribution de baisser ses prix. Le low-cost alimentaire est une aubaine en période de crise: on n'a pas vraiment besoin de prendre des mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Votre verdict est-il sans appel?

Oui, le low-cost est nuisible. Parce qu'il ne tire pas seulement les prix vers le bas, mais aussi les salaires. Les entreprises qui le pratiquent ne sont pas durables: elles n'investissent pas dans l'innovation et sont extrêmement polluantes, car elles produisent en général à l'autre bout du monde. Le consommateur doit s'interroger sur sa façon de consommer.

* No Low-Cost, de Bruno Fay et Stéphane Reynaud (Editions du Moment), 17,95 euros.


Source: 20mn.fr

Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 11:21

 



Avant le départ en vacances, un petit détour chez Décathlon (Créteil) s'impose afin d'équiper la petite famille, surtout les enfants pour leur colonie...

La note : 148 euros...


Les vêtements enfants et adultes : tous sans exceptions et quelque soit la marque (nationale ou distributeur)  : Made in China...sauf 2 « made in India »


Le duvet: Made in China (marque distributeur)


Le sac à dos (marque distributeur) : Made in China


Les couverts + assiette + gourde + quart  de camping: made in China

 

J'ai réussi à trouver dans mes achats  1seul  produit « Made in France » : Le protège insectes en spray...

 

C'est tout bonnement inadmissible de la part d'une entreprise qui plus est fait partie de l'empire des Mulliez (Auchan) parti en Belgique (certainement pour le climat et pas pour des raisons fiscales...) et 1ere fortune de France.

Repost 0
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 17:39




Les centrales d’achats font ce que l’on appelle des « enchères inversées ». Ce système est de nos jours largement employé car il permet de faire jouer la concurrence entre le fournisseur du monde entier par un simple ordinateur…

L’enseigne met son cahier des charges en ligne et hop c’est parti comme sur Ebay…

 

Vous l’aurez compris c’est le fournisseur qui propose le prix le plus bas qui remporte le marché…

 

Mais grâce à ce système, qui la grande distribution favorise…La PME régionale française    les lois sociales sont appliquées ou bien l’usine chinoise ou un salarié est payé 30€ par mois ?

 

Donc de façon insidieuse, la grande distribution en disant qu’elle met tous ses fournisseurs (Français, Européens, Asiatiques) potentiels sur un pied d’égalité, se sert de ce système à la fois pour montrer que tous les fournisseurs ont leur chance et également acheter au plus bas…donc évidemment en Chine (ou un autre pays d’Asie).


Car comment l’entreprise basée en France qui applique les lois  sociales françaises peut concurrencer  l’usine chinoise ?

 

Nous pouvons remarquer également que ce système d’enchères inversées ne peut que favoriser les entreprises à délocaliser afin de rester compétitive et espérer remporter des marchés…

 

Repost 0

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...