Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 09:16

Carrefour2.jpg


Le 22 décembre 2009, cette dernière a cédé à la SA Eastshore Finance un milliard d'euros et réduit son capital d'un montant équivalent. Attention, ce milliard n'est pas du cash, mais une cession de créance. Le centre de coordination de Carrefour avait une dette d'un milliard envers Carrefour Belgium, qu'elle doit désormais à Eastshore Finance.
 Le résultat, toutefois, est le même :
la société d'hypermarchés s'appauvrit d'un milliard d'euros.


A qui appartient l'heureux bénéficiaire de l'opération ?
 Eastshore Finance a été créée le 14 octobre 2009 par la SA GMR, qui n'est autre que la maison-mère de Carrefour Belgium.
Et GMR elle-même est détenue par FourFinance Holding, elle-même détenue par Nothshore Finance, elle-même détenue par Carrefour SA (France).
Vous suivez ?


Carrefour Belgium est donc l'arrière-arrière-petite fille de la société française Carrefour SA et la grande sœur d'Eastshore Finance.

Pourquoi a-t-elle dû offrir à celle-ci un cadeau de baptême d'un milliard d'euros ?
Soit pour faciliter les restructurations programmées en noircissant sa situation comptable, soit en vue de céder la branche belge du groupe, mais après y avoir puisé un petit magot.


La situation de Carrefour Belgium n'est pas au top. Elle a réalisé en 2008 un bénéfice de 66 millions, mais qui venait se greffer sur 458 millions de pertes cumulées les années précédentes.


Par contre, le centre de coordination Carrefour se porte bien : il affiche, fin 2008, 1,57 milliard de bénéfices cumulés.
Sur 2008 même, il a réalisé un bénéfice de 381 millions, sur lequel il a payé un impôt de...
33 225 euros.
Ce qui fait un taux de 0,008 %.


Précisons que ce centre de coordination n'est pas détenu par Carrefour Belgium, mais par sa maison-mère GMR SA.
Le groupe français peut donc couper à sa guise la branche Carrefour Belgium en préservant les sociétés dans lesquelles le profit a été accumulé.


Jacques Badin, gros actionnaire et exilé fiscalLe groupe français Carrefour est le premier groupe européen de distribution et deuxième mondial. Il a réalisé en 2008 un bénéfice net de 1,5 milliard d'euros en 2008.


Son principal actionnaire est Robert Halley, fondateur de la société Promodes, qui a fusionnée ensuite avec Carrefour, dont il aurait aujourd'hui 13 % du capital.

Fort d'un patrimoine de 2,7 milliards d'euros, il est la 11e fortune de France.


Dans les actionnaires historiques de Carrefour - en conflit avec Halley - on trouve la famille Badin. Ancien administrateur du groupe, Jacques Badin est surtout connu en France pour être un célèbre exilé fiscal, domicilié dans l'une des riches demeures bruxelloises de l'avenue Molière pour échapper à l'ISF, l'impôt de solidarité sur la fortune.


En 2007, il avait organisé à Tour & Taxis une somptueuse soirée de gala dans un décor hollywoodien reconstituant... les mines du roi Salomon.
 La plupart des exilés fiscaux français de la capitale étaient de la partie.
Par contre, il y avait peu de chance d'y trouver une caissière de Carrefour.


Source Marco Van Hees (est l'auteur d'une série d'ouvrages sur les grosses fortunes et sur les privilégiés fiscaux en Belgique.)

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...