Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 05:20

Le prix du porc plonge,

mais pas celui du jambon


LES ELEVEURS de porc font grise mine mais, dans les supermarchés, rien n’a changé sur les étiquettes.

Depuis un an, les coursdu porc ont pourtant chuté de…17 %.

« Les prix baissent car nos exportations

vers la Russie, la Corée et le Japon dégringolent », expliqueJean-Michel Serres, président de la Fédération nationale porcine,branche de la FNSEA.
 Ces dernières semaines, le cours du porc est tombé à 1,21 € le kilo de carcasse, contre

1,45 € en juillet 2008.« Cela fait deux ans qu’on ne gagne rien. Si la crise continue, on

court à la catastrophe », s’inquiète Paul Auffray, secrétaire général de la

Fédération nationale porcine, qui estime que « 20 % des producteurs

pourraient déposer le bilan ».

 Mais,contrairement au célèbre adage selonlequel le bonheur des uns fait le

malheur des autres, les consommateurs ne profitent pas de cette chute des prix agricoles.

Pas d’incidence sur les tarifs en rayon

« Ce qui est incroyable, c’est le décalage entre le prix au consommateur et celui à la production », relève Jean-Pierre Joly, directeur du marché au porc de Plérin (Cotes-d’Armor),

où se fixent les cours en France.

En effet, comme l’indiquent les relevés de prix effectués par le

gouvernement, le consommateur paie aujourd’hui la tranche de jambon

ou le rôti de porc aussi cher que l’été dernier.
« Sur le jambon, les industriels ne nous ont proposé aucune baisse de tarif », se défend l’un

des poids lourds de la distribution.

Du côté de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), silence radio. Il reste donc à consulter le rapport officiel d’Eric Besson, rendu en décembre dernier, sur la

« formation des prix alimentaires ».

Là, l’explication est limpide : « Pour compenser les pertes sur les autres

viandes, notamment le bœuf, les distributeurs ont choisi d’augmenter

leurs marges sur les viandes rentables, en particulier le porc. (…)

Pour un rôti vendu 8,50 € le kilo au consommateur, la marge nette des

distributeurs atteint 2,25 € (26,5 % du prix de détail).
 Sur le jambon, 89 % de la marge réalisée par les différents intermédiaires est captée par

les distributeurs »,
notait Eric Besson cet hiver. Un constat qui semble encore

d’actualité cet été.

 

 




Source: Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by anti.grandes.surfaces - dans La mentalité de la grande distribution
commenter cet article

commentaires

franc83 19/10/2009 23:54


Prix du porc : mon porc a fait le tour du monde ! Lire l'étiquette
Hallucinant !!!

http://www.franc83.fr/news/dernieres-news/prix-du-porc-mon-porc-a-fait-le-tour-du-monde.html


anti.grandes.surfaces 21/10/2009 11:09



Bonjour et merci de votre commentaire.

Instructif, mais malheureusement ce cas n'est pas unique.

Regardez le parcours du saumon: pêcher en Atlantique, envoyer en Thaïlande et ensuite  envoyer en Europe et en Amérique du nord, Canada etc...


 


Demandez à la grande distribution Française, la provenance de leurs légumes surgelés et/ou en conserves…


Vous risquez d’avoir des surprises.


 



Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...