Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 05:40





U Express, rue de Brest, a pris la décision d'ouvrir le dimanche matin. Problème : il s'agit d'un supermarché d'environ 1 000 m2. Le maire est contre.




«
 Nouveaux horaires : du lundi au samedi, de 8 h 30 à 21 h, et le dimanche à partir de 9 h. » Cette annonce sur la devanture du U Express de la rue de Brest, ancien Super U, a tout de suite suscité des réactions. Celles des concurrents qui souhaitaient en savoir plus, mais aussi des élus. Daniel Delaveau, maire et vice-président de Rennes Métropole, a condamné cette initiative hier :
 « C'est tout à fait contraire aux orientations décidées dans le cadre de notre charte d'urbanisme commercial et de son volet social. »

Depuis une quinzaine d'années, la non-ouverture des commerces le dimanche et les jours fériés tenait grâce à cette charte qui restreint ce qu'autorise la loi au niveau national. « La décision de Rémy Langlois va faire voler en éclat un travail réalisé depuis 15 ans », souligne Honoré Puil, vice-président à Rennes Métropole délégué à l'urbanisme commercial.

Rémy Langlois, c'est le directeur de ce supermarché U Express. Seulement, ce qui risque de perturber la signature de la charte pour 2009, c'est qu'il est aussi vice-président à la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes en charge du commerce. Ce dernier ne souhaite pas s'exprimer ne voulant pas polémiquer.

Ben voyons : Il  profite d’un changement d’enseigne pour contourner la loi ainsi que de faire voler en éclat un compromis qui tiens depuis plus de 15 ans et Monsieur refuse de s’exprimer pour pas faire de polémique…

Encore un bon lui…



Certains diront que certaines surfaces alimentaires sont d'ores et déjà ouvertes le dimanche matin à Rennes, « mais c'était réservé aux supérettes de 400-600 m2 », indique Honoré Puil. Là, il semblerait que l'ancien Super U qui dépassait les 1 000 m2 soit redescendu à 950 m2 environ, incluant l'espace presse.

C'est bien en changeant d'enseigne que Rémy Langlois a décidé d'ouvrir le dimanche matin. Le système U Express, c'est un package qui impliquerait l'ouverture le dimanche matin et une fermeture plus tardive le soir. C'est aussi un magasin de centre-ville et de proximité où l'accueil est soigné, les prix constants toute l'année... Objectif : faire toutes ses courses, pas simplement du dépannage, sans y passer une heure.

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Systeme U
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 16:17






Cette affaire de harcèlement moral a fait du bruit. Mais après trois ans ou presque de procédure pénale, la boucle est enfin bouclée pour la vingtaine de salariés qui avait porté plainte contre le PDG du Super U de Ferrières-en-Bray. Malgré ses dénégations, Mr X est définitivement condamné à huit mois de prison avec sursis et à verser aux victimes 46 800 € de dommages et intérêts. « Sa demande de pourvoi en cassation a été rejetée cette semaine. Le volet pénal de ce dossier est donc définitivement jugé : le prévenu est déclaré coupable. » Point. Me Marie-Pierre Ogel est évidemment soulagée. Certains des anciens employés du supermarché ont pensé au suicide quelques mois seulement après leur embauche dans la société. C'est le cas de Mickaël Dupuis, ex-responsable Fruits et légumes.

« Je ne voulais pas perdre mon travail »
« Au départ, tout allait bien. Tellement bien qu'il m'a proposé de devenir responsable du rayon frais. Mais au bout de quelques semaines, du jour au lendemain, j'étais devenu un bon à rien. Les insultes fusaient. Tous les jours. » Cinq ans après sa démission, Mickaël Dupuis parle encore avec des larmes dans la voix de cette période horrible. « Je ne voulais pas perdre mon travail et j'ai été sous antidépresseurs pendant un an et demi pour éviter de perdre mon sang-froid. »
Certains plaignants ont déclaré avoir été forcés de pêcher des rats crevés dans le bassin de décantation du magasin…
Hier, nous avons tenté de joindre Me Marcel Quatravaux, l'avocat de la défense, en vain. Une chose est sûre : « Cette affaire n'est pas tout à fait terminée. Une dizaine de salariés attendent encore une décision du conseil des Prud'Hommes. Soit pour rompre leur contrat, soit pour obtenir des dommages et intérêts », explique Me Ogel.
Mickaël Dupuis avait obtenu gain de cause à Dieppe mais son ex-PDG ayant fait appel, il repasse devant une nouvelle juridiction prud'homale, à Rouen. « Je suis convoqué mercredi», confie celui qui, désormais, est un chef de magasin « épanoui ».


 

Certains  (de plus en plus rare heureusement !) adhérents des enseignes indépendantes se comportent exactement de la même façon avec leur personnel (et parfois avec leurs fournisseurs…) que les Seigneurs au moyen age  avec le droit de « vie ou de mort », sauf qu’aujourd’hui,  c’est pour un emploi…





Source: paris-normandie.fr

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Systeme U
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 09:54





Le député-maire UMP de Lavaur (Tarn), Bernard Carayon, a dénoncé lundi "la violation provocatrice et délibérée de la loi" par le directeur du Super U de la ville, qui a ouvert l'hypermarché dimanche sans autorisation municipale, a-t-on appris auprès de l'élu.
"C'est une violation provocatrice et délibérée de la loi", a-t-il estimé, en espérant "avoir les moyens de poursuivre sur le plan judiciaire cette violation de la loi".
"Sinon je prendrai toutes les mesures administratives possibles pour sanctionner ce comportement", a-t-il prévenu.
Selon lui, "il y a à la fois une distorsion de concurrence vis-à-vis des autres magasins qui sont pénalisés par cette ouverture alors qu'eux mêmes ne violent pas la loi, une pénalisation pour les salariés, et une prise en otage délibérée de la municipalité".
Maire de Lavaur depuis 1995, M. Carayon a indiqué avoir "demandé à la gendarmerie de constater l'infraction et de convoquer le directeur du Super U".

Jointe par l'AFP,
la gendarmerie de Lavaur a dit avoir "constaté l'ouverture du magasin aux clients", et avoir "convoqué et entendu le directeur".
"La procédure sera transmise au parquet de Castres et au sous-préfet", a-t-on ajouté de même source.
Le député-maire UMP a indiqué par ailleurs être "favorable" à la proposition de loi sur l'ouverture des grandes surfaces le dimanche, précisant que celle-ci "ne concerne que les communautés urbaines ou les villes de plus d'un million d'habitants".



Pourquoi s'embêter avec la loi et le code du travail...


Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Systeme U
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...