LES Centres Leclerc sont repartis en guerre contre l'ordre des pharmaciens. A l'aide de deux études, l'une émanant d'Ipsos et l'autre du Bipe, le distributeur entend dénoncer les différences de prix de 30 médicaments non remboursés les plus vendus en France. D'après Leclerc, les écarts de prix iraient du simple au triple. Fort de ce constat, Michel Edouard Leclerc a demandé à l'agence de publicité Australie de lui monter une campagne publicitaire particulièrement virulente dont les premières images seront diffusées aujourd'hui 20 novembre à 19h55 sur TF1 et France Télévisions.
Le distributeur aurait obtenu de justesse l'accord de l'autorité de régulation de la publicité.

L'idée est une fois de plus de dénoncer le « monopole » des pharmacies en France et de montrer au gouvernement que les officines jouent sur des marges importantes. Pour éviter le référé, Leclerc balance sa publicité le vendredi soir alors que les tribunaux sont fermés.
La réponse de l'ordre des pharmaciens ne devrait pas tarder.



source: Challenges.fr