Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:52

Leclerc.gif


 1617603549




Clamant à coup de pleines pages de publicité qu’il va retirer de la vente certaines espèces marines menacées, le groupe Leclerc cherche à se positionner en acteur responsable.

 Le géant de la distribution prend le thon rouge comme alibi, sans s’engager réellement.

Là où Leclerc fait le plus fort, c’est que l’enseigne a décidé « de ne proposer que du thon rouge provenant exclusivement de la pêche artisanale » en précisant, en note de bas de page, marquée par un astérisque et écrite en tout petit : « excepté les 28 senneurs »

La flotte française comptait en 2009 effectivement 28 thoniers senneurs, bateaux industriels de pêche qui sont précisément les principaux prédateurs du thon rouge de Méditerranée !

 Après avoir clamé qu’elle veut soutenir la pêche artisanale, l’enseigne de la grande distribution nous dit donc, en note de bas de page et en petits caractères, qu’elle fera exception pour tous les bateaux industriels français !

Plus c’est gros, plus ça passe, ont dû se dire les communicants de Leclerc…


La publicité précise aussi que les centres Leclerc vont retirer de la vente le siki.
 Cette espèce de requin pêchée dans les grands fonds est tellement menacée que la pêche ciblée sur cette espèce est déjà interdite.
 Comme il peut arriver que certains spécimens soient pris dans les filets accidentellement, la Commission européenne a fixé pour 2010 un quota très faible (80 tonnes sur toute l’Europe, dont 34 tonnes en France).

 

Source : Greenpeace

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:03

Leclerc.gif




Une trentaine d'éleveurs de porcs ont investi l'hypermarché Leclerc-Université de Pau vendredi après-midi. Ils ont vidé les bacs du rayon viande qui présentaient des promotions sur la viande de porc puis les ont payées à la caisse.

Ils protestent contre les "prix en accordéon" pratiqués par la grande distribution : tantôt des prix très bas comme actuellement tantôt des prix hauts.

 Ils estiment que le prix de certaines promotions est en-dessous de leurs coûts de production.
Cette opération réalisée par la FDSEA des Landes et la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques ainsi que leurs homologues des Jeunes agriculteurs a démarré ce matin dans les Landes pour se terminer à Pau.
 Entre 8 et 10 tonnes de viande ont été achetées dans la journée.

La marchandise sera redistribuée aux adhérents des syndicats agricoles et donnée à des associations caritatives.



Source: Sud Ouest

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 18:20

Leclerc.gif




020323626896_web.jpg







Leclerc, grand gagnant de la loi de modernisation de l'économie



Le groupe a creusé l'écart avec ses concurrents. En 2009, il a gagné 0,7 point de part de marché dans les produits de grande consommation, à 16,9 %. Globalement, les commerçants indépendants s'en tirent mieux que les distributeurs intégrés.


Pas vraiment surprenant si l'on songe à ce petit jeu entre sigle et acronyme : la LME, loi de modernisation de l'économie, qualifiée par certains de ses opposants de loi « MEL » (pour Michel-Edouard Leclerc), a logiquement profité à la première enseigne de distribution alimentaire en France.
 Votée à l'été 2008, entrée en vigueur au début de l'an dernier, elle était censée par son volet concurrence donner aux distributeurs de nouvelles capacités de négociation avec les industriels. L'objectif du gouvernement était clair : faire baisser les prix des produits de grande consommation afin de soulager des Français en mal de pouvoir d'achat.

 A défaut d'être totalement convaincus d'en avoir bénéficié, les ménages, touchés par la crise, ont en tout cas voté avec leurs pieds.

 Et le gagnant est… Leclerc.

 Selon les chiffres de l'étude Référenseigne de TNS Worldpanel - qui fait autorité dans le secteur et dont « Les Echos » ont pu consulter une copie -, les Centres Leclerc avaient atteint au 27 décembre 2009 une part de marché de 16,9 % dans l'univers des produits de grande consommation et frais libre service, soit un gain de 0,7 point sur douze mois.
 Système U a réalisé la deuxième plus forte progression, à 9,1 % (+ 0,4), quand, dans le même temps, le groupe Carrefour, solide leader par le cumul de ses enseignes Carrefour et Carrefour Market, n'a engrangé que 0,2 point, à 23,9 %.
 Le groupe Intermarché est, quant à lui, resté stable, à 13,1 %, pénalisé par Netto, en baisse à l'instar de la plupart des maxidiscompteurs, tandis que son enseigne éponyme a gagné 0,2 point, à 12,1 %.


Globalement donc, les groupements de commerçants indépendants s'en sont mieux tirés que les distributeurs intégrés. Les groupes Auchan, Casino et Provera (Cora, Match) ont en effet respectivement cédé 0,2, 0,3 et 0,1 point de part de marché.

 Et il ressort de l'analyse des chiffres de TNS Worldpanel une évidence : Leclerc aura été en 2009 le distributeur ayant utilisé au mieux cette nouvelle marge de manoeuvre instaurée par la LME ! Hors le « hard discount », son enseigne apparaît comme celle qui propose à ses clients les prix les plus attractifs.
 Et, au-delà de l'image, dans les faits, elle « a creusé un écart très significatif » avec ses concurrents, confirme Georges Ferronière, directeur du service distribution chez Nielsen. Pas de secret.
 Outre des méthodes à l'achat qui, pour déplaire à beaucoup de fournisseurs, n'en sont pas moins considérées par la plupart comme les plus efficaces, les Leclerc ont su affiner leur politique commerciale. « Ils reviennent intelligemment à une approche de "discounter", en baissant les prix permanents, de tous les jours, et en diminuant progressivement la part des prospectus », analyse Philippe Ingold, directeur de Promo Research, conseil en stratégie promotionnelle. En 2009, celle-ci a légèrement baissé, de 0,2 point par rapport à un an plus tôt.


Source: les Echos
Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 13:15

507456.jpg




Leclerc ne s'attaquera plus au prix des médicaments

 

 

Face aux pharmaciens en colère, les hypermarchés ont été condamnés ce jeudi...

Les médicaments sont des produits de luxe, et seul Leclerc peut vous permettre de les acheter à un prix raisonnable. Un message que le géant de la grande distribution voulait faire passer dans ses publicités. Raté! Leclerc ne pourra plus du tout faire référence aux prix des médicaments dans ses annonces, a tranché le tribunal de Colmar ce jeudi matin.

Deux groupements de pharmaciens contestaient en effet sa campagne pour ses espaces de parapharmacie. "Cette publicité est dénigrante et de nature à induire en erreur car elle parle de la santé", avait plaidé Me Hubert Bensoussan, avocat des plaignants, lors de l'audience le mois dernier.

De son côté, Leclerc se défend de dénigrer les pharmaciens. Il affirme qu'il participe simplement "à un débat d'intérêt public" sur le coût de la santé.

Une bataille qui ne date pas d'hier

Le jugement rendu ce jeudi matin, et assorti d'une astreinte de 10 000 euros par infraction constatée, condamne la société des groupements d'achats des centres Leclerc à verser 30 000 euros à Univers Pharmacie et à l'Union des groupements de pharmaciens d'officine. L'entreprise doit aussi publier un avertissement en tête de son site Internet et modifier le contenu des publicités.

 

Une guerre ancienne: le distributeur avait gagné une précédente bataille.
 En 2008, la cour d'appel avait infirmé, au nom de la liberté d'expression, un jugement en référé du tribunal de Colmar.
 Cette décision, validée par la Cour de cassation, avait interdit en avril 2008 comme "pratique commerciale déloyale",
une des campagnes publicitaires de Leclerc.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 15:41

Leclerc.gif




Bonjour,


Hier j'ai effectué quelques achats au Leclerc plan de campagne.

 

Mon fils de 1 an à malencontreusement mouillé mon sac à main avec son biberon d'eau.

Mon chéquier s'est donc mouillé sur le bas. Arrivée à la caisse, mon paiement par chèque a été refusé par la caissière ainsi que la responsable de caisse sous prétexte qu'elle ne pouvait pas le passer à l'imprimante pour vérification des données du chèque.

 

Étant cliente depuis + de 10 ans dans ce même magasin, ayant ma carte d'identité sur moi ainsi que ma carte de fidélité, quelle fut ma surprise de voir qu'il m'est alors impossible de le remplir manuellement !!

Je demande à parler au directeur pour régler ce souci qui pour moi peut se faire sans problème vu ma fidélité au magasin et vu que je n'ai jamais eu de problème de paiement !!

Le directeur refuse de se déplacer, il suggère que je laisse mes courses et que je parte !!

 

Vous imaginez la scène : après avoir passé 3/4 d'h dans le magasin, avec mes 2 enfants, je suis obligée de tout laisser et de partir "comme une voleuse", parce qu'il ne m'est pas possible de remplir le chèque à la main (100 euros)!!


 Quelle honte de voir qu'un directeur n'est là que pour encaisser nos chèques et ne se déplace même pas pour régler un conflit mineur !! Je voulais savoir quel était mon recours dans ce cas de souci, avait-on le droit de me refuser mon chèque en règle mais mouillé !!


Merci d'avance

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 18:29

507456.jpg




 

Leclerc se renforce en Pologne

 

L'office anti-monopole polonais (UOKiK) a donné son feu vert au rachat par le groupe français de grande distribution E.Leclerc d'une chaîne de 25 magasins Billa en Pologne, cédés par le géant allemand de la distribution alimentaire Rewe.

L'acquisition sera réalisée par deux sociétés du groupe Leclerc, Unilec qui prendra le contrôle de Billa Polska, et Pergranso qui contrôlera ses biens immobiliers, a précisé l'office dans un communiqué.
 
Déjà présents en Pologne avec 20 magasins, les Centres E.Leclerc "vont conforter leur implantation" en devenant "la 4e enseigne d’hypers et supermarchés en Pologne, en parts de marché", a indiqué le groupe français. A l'issue de ce rachat, la Pologne deviendra le pays étranger dans lequel le groupe détient le plus de magasins (45), devant l'Italie (29) et le Portugal (22), pour un total de 107 magasins hors de France.

Les 25 magasins polonais de la chaîne Billa ont une surface moyenne de 1.550 m2, un format "en adéquation avec celui des magasins E.Leclerc", et leur implantation géographique "permettra un maillage plus dense du territoire", souligne Leclerc.

Présente en particulier en Europe de l'Est (notamment en Bulgarie, Pologne, et Roumanie), Billa est une chaîne de grande distribution d'origine autrichienne, appartenant au groupe allemand Rewe.



Source AFP 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 09:23

geant.jpg                                                   Leclerc.gif




Aveyron
Vente d'agneau en supermarché : les éleveurs dénoncent une "tromperie"




 Une vingtaine d'éleveur d'agneaux de l'Aveyron se sont mobilisés cet après-midi, manifestant dans deux surfaces de Rodez. Objectif : dénoncer "la vente d'agneau néo-zélandais dans les rayon frais" de ces enseignes.
« Nous voulons dénoncer avant la période des fêtes cet agneau en provenance de Nouvelle-Zélande qui est vendu en rayon frais des grandes surfaces alors qu'il a été abattu voilà trois ou six mois »,
a indiqué Christian Roqueirol, porte-parole de la Confédération paysanne de l'Aveyron.

« Nous avons la certitude que cette viande a été ionisée pour être préservée alors que c'est interdit en Europe »,
 a-t-il ajouté.
 
« Comment une viande qui a passé plus de temps morte que vivante peut-elle être vendue au rayon frais, c'est de la tromperie »,
s'est-il exclamé, dénonçant des prix de vente
« trois fois inférieurs à l'agneau label rouge de l'Aveyron vendu à 18 euros le kilo ».

Les 20 éleveurs ont indiqué s'être rendus dans un hypermarché Leclerc de Rodez dans lequel ils ont « prélevé dans les frigos du magasin de l'agneau conditionné en Nouvelle-Zélande ainsi que la même viande remballée et installée au rayon frais du magasin ». M. Roqueirol a également indiqué que les éleveurs s'étaient rendus dans l'hypermarché Géant Casino de la ville mais que
« les rayons avaient été vidés auparavant ».


Le porte-parole de la Confédération paysanne de l'Aveyron, premier département moutonnier de France, a indiqué s'être "mis d'accord" avec la Direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes de l'Aveyron (DDCCRF) afin que des prélèvements et des analyses officielles soient effectuées pour vérifier si la viande a été ou non ionisée. 




Source: Midi libre

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 09:31

Leclerc.gif


Le 1er février 2008, le directeur (licencié depuis les faits) du centre Leclerc d'Andrézieux-Bouthéon a-t-il délibérément fait appel à des intérimaires pour faire obstacle à la grève ou a-t-il agi, comme il s'en est défendu, pour suppléer à la désaffection d'étudiants pour procéder à l'inventaire de son magasin ?

Durant l'audience correctionnelle du 19 novembre, les deux versions se sont affrontées. Hier, le tribunal a tranché en condamnant l'ex-directeur à une peine de 3000 euros d'amende. L'enseigne a été reconnue civilement responsable. Quant aux demandes des parties civiles (CFDT, FO et CFTC), qui avaient réclamé des dommages et intérêts, elles ont été jugées irrecevables.

Dans ce dossier, les conseillers des trois syndicats n'avaient pas hésité à traiter le directeur « de briseur de piquet de grève », tout en rappelant que le droit de grève était inscrit dans la constitution et qu'embaucher des intérimaires, un jour de cessation de travail, était interdit par la loi.

Les réquisitions du procureur de la République étaient de la même veine : « Certes la grève embête tout le monde, mais pour le démocrate, le droit de grève, acquis dans le sang, est une victoire et pour le représentant de la loi, on n'y touche pas.
 Ce jour-là, en recrutant des intérimaires en urgence, vous avez atteint à l'un des fondements de la démocratie et n'avez pensé qu'à votre compte d'exploitation ».

 Et de réclamer 3750 euros d'amende et publication et affichage de la condamnation.

À la barre, l'ancien directeur a affirmé de ne pas avoir voulu contrecarrer la grève nationale annoncée depuis plusieurs semaines : « Ce même jour, nous avions l'inventaire du magasin : sur 47 étudiants prévus pour cette opération, il en manquait quatorze. Dans la précipitation et de peur d'être en retard, j'ai demandé le matin même à ma secrétaire de recruter 10 intérimaires ». Une version qui n'a pas convaincu la présidente. «J'ai du mal à croire que vous ne vous êtes pas rendu compte du retard avant. Et pourquoi avez-vous sollicité de la part de votre secrétaire qu'elle appelle l'agence pour maquiller la date d'embauche des intérimaires ? ». Réponse du prévenu: « Le matin même, l'inspecteur du travail s'est rendu au magasin, je savais qu'il allait faire le rapprochement, je reconnais avoir fait une erreur et mal agi ».

Pour son avocat, il n'y a pas la preuve de l'élément intentionnel « surtout que si la grève a perturbé l'activité, elle ne l'a pas arrêtée ».



Source: Le Progrès

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 10:03

507456.jpg

Nicolas Sarkozy, en décorant Hélène et Édouard, a salué leur carrière de pionniers de la grande distribution.

La cérémonie s'est déroulée à l'Élysée, en présence de nombreuses personnalités du monde de la politique et des affaires. Christine Lagarde, ministre de l'Économie, Hervé Novelli, ministre du Commerce, Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal, Antoine Veil, vieux compagnon de route d'Édouard Leclerc.

Nicolas Sarkozy a remis lui-même les insignes de chevalier de la Légion d'honneur à ceux qu'il a baptisé affectueusement les « Roméo et Juliette de Landerneau », devant la famille réunie, Michel Édouard Leclerc en tête.


En retraçant la carrière de l'épicier de Landerneau et de son épouse- premiers hypers à Brest et Landerneau, en 1962 et 1964 -le Président s'est plu à saluer en eux les inventeurs de la grande distribution.
Mais aussi les promoteurs du pouvoir d'achat, mais encore les pionniers de « la valeur travail » chez qui « l'esprit d'entreprise ne se confond pas avec l'esprit de spéculation ».

Ceci est certainement valable pour le père, mais pour le fiston?

Il en a aussi profité pour défendre les grandes surfaces, notamment contre « cette idée poujadiste qui veut que la grande distribution soit forcément opposée aux petits commerçants ».
Ben voyons, ils travaillent main dans la main...

Très décontracté, Nicolas Sarkozy a cité Montesquieu:
 « partout où il y a du commerce, il y a des moeurs douces » -en commentant, jubilatoire : « Il ne doit pas y en avoir beaucoup en politique. »
De même, en devisant avec les 150 personnalités présentes, le Président s'est exclamé, rigolard :
« Je vais réclamer des droits d'auteur à Leclerc à chaque fois qu'il m'utilise... Je suis un bon produit en rayon. »


Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 11:10

 



Lorsque je vous ai reçu l'année dernière, votre combat portait sur les marges arrière. La loi de modernisation de l'économie (LME) a répondu partiellement à ce problème, elle supprime les marges arrière. En même temps, vous avez été assigné par l'Etat pour mauvaise conduite quelque part. Ça veut dire que vous avez récupéré ce que vous avez obtenu d'une main ?

Je sais bien que depuis l'affaire Clearstream on est coupable avant d'être auditionné, il ne faut pas tomber dans le piège, il faut que les médias résistent un peu.


J'ai dit « assigné »...

Vous n'êtes pas dépendant du pouvoir ! Si vous voulez, aujourd'hui, il y a un collectif organisé autour du gouvernement, avec neuf enseignes de distribution -généralistes et spécialistes, comme Darty, c'est trop collectif pour être honnête, c'est évident, parce que si le ministère du Commerce voulait vraiment mettre au pas chacun sur ces pratiques, il aurait procédé comme d'habitude, en nous convoquant, il nous aurait dit ce qui était possible ou non.
En fait, aujourd'hui, il se moque un peu du contenu, l'important était de dire que la loi sur modernisation de l'économie n'a pas enlevé, contrairement à ce que disaient la FNSEA et autres, à l'Etat, son pouvoir de gendarme. C'est une mise en scène pour montrer que ce n'est pas une loi pour les distributeurs et qu'on sait leur taper dessus quand il faut.


Malheureusement L’Etat à bien du retard sur les méthodes de la grande distribution…

Voir le chômage et les importations de la grande distribution en hausse permanente et leur comportement de moins en moins « civique et/ou citoyens » des différentes enseignes oubliant qu’elles ont  aussi des «devoirs»…

 

   
Serge Papin, patron de Système U, était à ce même micro juste après avoir reçu son assignation, il expliquait que c'était pour des retards de livraison, qu'ils avaient été trop sévères, qu'ils ne s'étaient pas forcément rendus compte, etc. Il a fait un peu son mea culpa. Vous ne le faites pas ?

Non, de ce que j'ai vu reçu de l'Etat, j'ai trouvé que c'était un pot-pourri de trucs faits pour dire que l'on assignait les distributeurs.

 Il faut quand même se poser la question d'un ministre du Commerce qui tire contre son camp. Il y a vraiment quelque chose de déglingué.

 (Ce serait un peu comme si ceux qui disent se battre pour la défense du consommateur, se  partageraient  le marché de la distribution alimentaire et se feraient un maximum de profits sur son dos …)


  Je sais bien que s'il est élu à la région Centre, Hervé Novelli ne sera pas plus ministre du Commerce au printemps...

En tout cas MEL l’à habillé pour l’hiver…


C'est-ce que vous souhaitez ?

Non, mais il a été nul dans cette histoire. Je trouve qu'il a été le facteur d'un groupe de conseillers. On est quand même qu'à deux ans du rapport Attali, où l'on parlait de modernisation, d'ouverture des marchés, et regardez tout le discours, comme il est devenu clientéliste, corporatiste, limite pétainiste.

Parler de méthodes limites Pétainiste, venant d’un grand démocrate (économiquement bien sûr) comme Michel Edouard Leclerc, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité…

Quels termes peut’ on donner aux méthodes  d’achat du GALEC ?


 Maintenant, on est dans une phase où la majorité UMP à l'Assemblée a un peu peur des réformes qu'elle a lancées et de l'impact sur les corporations, donc c'est un mauvais moment.


Fallait-il sacrifier l'image de la distribution, (et quelle image...) même le ministre de l'Agriculture, M. Lemaire, ne le demandait pas, tout simplement parce que il va bien falloir mobiliser l'ensemble des acheteurs de la distribution pour retravailler à la revalorisation des produits agricoles.

Quand Michel Edouard Leclerc parle de revalorisation des produits agricoles, c’est que les produits français se mettent au niveau (de prix) de la production Asiatique ou Sud Américaine…

 

 Si on tue les acheteurs au motif que ce sont des salauds, des coupables, des machines à pressurer les industriels, on ne les aura jamais autour de la table.

Dommage que çela n’a pas était fait avant…


C'est vraiment une mauvaise politique. Si j'étais ministre du Commerce aujourd'hui (non merci,  il y à déjà suffisamment de problèmes…), au contraire, je calmerais ceux qui dépassent la ligne jaune, mais pour le reste, je fédérerais tout le monde sur un projet, celui du Grenelle de l'environnement, de la croissance verte.
 Là on aura besoin de la distribution pour entraîner l'agriculture à être proactive sur ces thèmes.

Et revoilà notre Nicolas Hulot de l’écologie de la grande distribution…et en plus il va « coacher » les agriculteurs…

il à intérêt à courir vite…

La croissance verte, il fallait la sortir celle là…le créateur fondateur de la SIPLEC…

 

 Il va falloir aussi que la distribution aide les PME, alors qu'elles sont déjà bien endettées, à accéder à une capacité concurrentielle supérieure.


Vous taclez assez durement le ministre du Commerce et de la Consommation sur la TVA dans la restauration, on a vu tout le débat avec Nicolas Sarkozy qui a dit non in fine. C'est vrai que les résultats ne sont pas là. Est-ce que les résultats de la LME sont là ?

Deux choses, franchement, la restauration est prise la main dans le sac de ne pas avoir répercuté la baisse de la TVA. Est-ce qu'on a vu des mesures coercitives entre la restauration ? Non !

 

Et ceux qui n’ont pas répercutés dans le prix final les 20% de marges arrière de la loi LME ?


Elles vont peut-être venir....

Les banquiers, ce sont quand même eux qui nous ont mis dans la panade en vendant du vent, est-ce qu'ils ont été taclés ? Même pas ! Ils ont même été aidés. Donc les distributeurs, même s'ils avaient passé la ligne jaune, pourquoi fallait-il ce traitement médiatisé, très « poutinien ». On va nous plomber l'image du secteur pendant trois ans. C'est de l'instrumentalisation politique.

Ben voyons…ma pauvre grasse et grande distribution…

On va verser une larme si ça continue…


Par qui ?

Je viens de vous le dire, c'est de l'instrumentalisation politique. Il faut en sortir. Je n'ai pas l'intention de répondre à tout ça. Comme je vous l'ai dit, j'attaque sur le médicament, l'économie verte, etc. Mais le politique qui fait ça se trompe de combat. Je pensais que la période Raffarin, où l'on distribuait des PV de la DGCCRF au Salon de l'agriculture pour attiser les rivalités agriculteurs/distributeurs, était finie.


La crise du lait, des producteurs, des agriculteurs de cet été, des viticulteurs c’est déjà fini ?

 

 Maintenant, ils remettent le couvert, ce sont eux qui seront déconnectés demain. On part sur les nouvelles croissances, le développement durable, le service aux consommateurs.

 



Source et intégralité de l'interview sur BFMTV

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...