Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 12:33

Le groupe Auchan recrute des étudiants qui postulent pour un contrat étudiant en CDI, un contrat sur mesure où tout le monde y gagne, le patron comme l'étudiant (si c'est vrai mais attendez la suite avant de vous étonner).

Le groupe Auchan leur fait passer des tests de sélection puis des entretiens puis recontacte les meilleurs d'entre eux pour leur proposer de signer le fameux CDI étudiant.

Devant le contrat, l'étudiant s'aperçoit qu'on lui propose de signer un CDD de 6 heures par semaine (soit disant pour travailler tous les samedis), CDD qui ne durera que ce que dureront les fêtes de fin d'année. C'est normal lui dit-on, avant de signer un CDI, on commence toujours par signer un CDD.

Ensuite on lui demande de prendre sa plus belle plume et d'écrire, sous la dictée, qu'il déclare souhaiter travailler les dimanche et jours fériés. Cela pourrait sembler bizarre pour un CDD de 6 heures mais là aussi c'est sans doute normal.

En fin de chaque semaine, le groupe Auchan demandera à l'étudiant de signer un avenant au contrat (à Auchan on signe les avenants après et non avant) qui précise que cette semaine là il a travaillé 20 ou 25 heures de plus que ce qui est stipulé dans le contrat.

Losque l'étudiant explique à son supérieur hiérarchique qu'il a besoin de quelques jours pour préparer une session d'examens, on lui demande de rappeler une autre personne, le lendemain.

L'autre personne promet de faire ce qu'elle pourra et finalement ne fait rien.

Conclusion, l'étudiant sera contraint de choisir entre démissionner avant la fin de son contrat ou renoncer à poursuivre ses études.

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Le social et la grande distribution
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 20:09




Carrefour fait l’objet d’une attention particulière sur ses méthodes de licenciement. C’est ainsi que l’on apprend que cette grande chaîne de distribution a lancé (en 2006) une OPA sur la société lyonnaise Hyparlo dont elle détient désormais 93,89 % du capital. Selon Bernard Issartel (délégué CFE-CGC), licencié, et Philippe Ebroin (délégué CFDT) « depuis cette reprise, des licenciements visent de manière exagérée des cadres Hyparlo en France, sur onze licenciements, six d’entre eux ont porté plainte par devant les Prud’hommes. »

Le 16 octobre 2007 nous vous évoquions l’affaire d’un cadre de Carrefour Sallanches victime, selon ses dires, de harcèlement moral visant à le faire « craquer » et partir de l’entreprise. Des dires assez vraisemblables pour que sa plainte soit recevable en pénal.

Pour étayer ces méthodes, il est bon de rappeler le cas d’une employée de la même enseigne de Roanne qui, après avoir travaillé vingt-ans durant, a accédé au grade de responsable de rayon. A moins d’un an de la retraite, la pression étant à son paroxysme, elle a tenté de se suicider. Et ce, quelques heures après un entretien d’évaluation au cours duquel son supérieur avait coché la case : « Insuffisant, préjudiciable à la société. » et laissé entendre à d’autres collègues « qu’elle n’était plus bonne à rien ».

A l’heure de la grande distribution, toujours plus vite, toujours plus fort, il est navrant de constater qu’il aura fallu vingt-cinq années pour dévaluer cet élément, dont les responsabilités n’ont fait que s’accroitre, ne faisait pas « l’affaire ».
Ou alors doit-on accepter qu’importe l’emballage, quand il faut le jeter, il faut le jeter ! Fusse t’il recyclable ou non !

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Le social et la grande distribution
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 16:37








Monsieur le Directeur Genéral,

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) a appris la condamnation du groupe Carrefour par le tribunal de police de Lyon le 28 octobre pour « paiement (...) de salaire inférieur au minimum mensuel garanti » dans deux de ses magasins, et a pris connaissance du communiqué publié par Carrefour le même jour.

Cette condamnation nous préoccupe, particulièrement au regard des engagements pris par Carrefour de respecter et de faire respecter les normes internationales et nationales de protection des droits sociaux dans ses activités en France et à l’étranger.

La crédibilité des démarches de Carrefour concernant les droits des salariés de ses fournisseurs dépend évidemment de la garantie effective des droits des salariés directs du Groupe. Une indivisibilité que Carrefour a pour sa part publiquement admis et revendiqué depuis longtemps.

Nous suivrons avec attention la suite de la procédure. Nous espérons que Carrefour prendra cependant sans délai toutes les mesures nécessaires aux fins de se conformer le plus strictement aux prescriptions en matière de protection des droits sociaux, comme l’exige le droit national français, les normes internationales et la démarche de responsabilité sociale assumée par le groupe, qui, à défaut, serait largement discréditée.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos sentiments distingués.

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Le social et la grande distribution
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 12:23








Plus d'un million d'euros d'amende.

Le tribunal de police de Lyon a condamné vendredi les magasins Carrefour d'Ecully et de Givors pour « non-respect du smic ». L'enseigne devra verser 3 000 euros à chacun des 429 salariés des deux sites, qui avaient été payés sous le salaire minimum entre 2004 et 2006. Les syndicats avaient saisi l'inspection du travail qui avait établi deux procès-verbaux, transmis au procureur de la République. « Les salaires atteignaient le smic, mais en intégrant un forfait pause de 5 %. Or, ce forfait doit s'ajouter au salaire », explique Sacha Tarassioux, délégué CGT à Carrefour-Vénissieux. La décision du tribunal ne prévoit cependant pas de rattrapage des salaires. La CGT envisage une nouvelle action devant les prud'hommes.

 

Et dire que l'ancien PDG de Carrefour est parti avec 39M€ pour mauvais résultats.....on croit rêver!
Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Le social et la grande distribution
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 09:56






SAMEDI 31 MAI,
BOYCOTT DES GRANDES SURFACES

afin de remercier les Carrefour, Leclerc, Géant Casino, Champion, Intermarché, Lidl, Ed, Spar, vival, Franprix, Système U, Auchan, Leader Price, etc...

Pour la disparition des petits commerces de proximité pour l’alimentation bien entendu mais également le textile !!!! En délocalisant nos usines dans le Maghreb, puis en Turquie, puis en Chine à la recherche d’une main-d’oeuvre toujours moins chère, nous avons cautionné les licenciements français et la hausse du chômage ! Et augmenté les transports et la pollution !!!

L’étranglement de nos paysans qui vendent leur salade entre 10 et 20 centimes d’euro la pièce pour que nos grandes surfaces nous la revendent au final 1 euro ou 1,20 euro l’unité après passage dans les frigos où elle a perdu tout son goût ! La dégradation de la qualité de notre nourriture soit disant moins chère mais dont nous paierons le prix avec nos cancers et notre surpoids ! L

La précarisation des emplois avec le recours massif aux temps partiels imposés qui ne parviennent plus à trouver de logement avec leur 700 euros par mois ! La hausse des prix de 15 % depuis 2000 qui conduit Carrefour à un bénéfice de 2,3 milliards d’euros en 2007 !

LE 31 MAI, POUR LA LUTTE CONTRE LES PRIX, pour que les grandes surfaces réduisent leur marge sur les produits de base, n’y allez pas !! Nous ne sommes pas des victimes, nous avons le pouvoir en tant que consommateurs de changer tout ça !!! Non à la malbouffe, non à la mondialisation qui supprime nos emplois et nous gavent de produits nocifs pour la santé ! Faisons vos courses sur les marchés, dans les petits commerces qui existent encore, dans les magasins bio pour ceux qui en ont les moyens !!!

Changeons nos habitudes, n’enrichissons plus les grandes surfaces, c’est nous qui payons, c’est nous qui décidons !

 

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Le social et la grande distribution
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...