Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:11


le magasin Cora de Hornu vient de recevoir une citation en justice pour manquements graves à l'hygiène. Les faits remontent à août et septembre 2008, lorsque l'Afsca avait effectué deux descentes dans les rayons poissonnerie puis viandes du grand magasin.

Le 28 août 2008, les inspecteurs de l'Afsca, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, effectuent un contrôle au rayon poissonnerie du Cora de Hornu. Ils vont y relever toute une série d'infractions, allant de la température trop élevée des frigos exposant les poissons (10°C au lieu de 4°C) à un problème de traçabilité: aucun document ne permet de faire un lien entre les produits entrants et les produits sortants du rayon. 
Enfin, plusieurs poissons n'ont aucune date limite de consommation. Un procès-verbal est dressé, le gérant est sommé de tout remettre en ordre.


Une semaine plus tard, l'Afsca se présente à nouveau et visite cette fois la boucherie du magasin. Le constat est là tellement inquiétant que les installations seront mises sous scellés durant une demi journée.
Pas de désinfection du matériel, pas de traçabilité des viandes, frigos trop chauds, sans compter des viandes périmées qui traînent à côté des viandes fraîches.


Selon le gérant de cette grande surface, Yves de Bruyn, il s'agit d'erreurs ponctuelles: les étiquettes avaient ainsi malencontrueusement été mal placées ce jour-là, les mauvaises températures des frigos s'expliquaient parce qu'à cette période-là, les personnes normalement responsables de ces rayons étaient en congé.

Les Cora de Châtelineau et de La Louvière ont reçus eux aussi la visite de l'Afsca; ici aussi des manquements avaient été soulevés mais rapidement réglés.

Pour Daniel Marlière, premier substitut du procureur du roi de Charleroi, les poursuites de ce type sont rares, mais se justifient ici parce que le Cora d'Hornu avait déjà reçu en 2006 une visite de l'Afsca qui s'était montrée positive.

Le procès s'ouvre le 24 novembre prochain; la sanction peut aller de plusieurs milliers d'euros par infraction constatée à une peine de prison de 8 jours à 5 ans.



Source: RTBF

Repost 0
Published by anti.grandes.surfaces - dans Cora
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 11:38


Deux salariés de Cora qui avaient fait savoir qu'ils allaient prendre leur carte après la création d'une section FO ont été licenciés. Le syndicat crie au scandale.

 

SI c'est une simple coïncidence, elle semble curieuse. Le 30 mars, par lettre recommandée, Daniel Blondeau, secrétaire général de Force ouvrière Ardennes, avise le directeur de l'hypermarché Cora que Dany Sobaco est désigné délégué syndical et représentant de FO au comité d'entreprise.
Déjà 30 syndiqués

Une semaine plus tard, deux salariés qui avaient fait savoir qu'ils souhaitaient rejoindre la toute nouvelle section syndicale sont mis à pied. Leur licenciement interviendra le 29 avril.
« Ce n'est pas un hasard mais la volonté de frapper un coup symbolique pour éviter que le mouvement fasse tache d'huile. C'est de l'entrave… » se fâche Daniel Blondeau. Lequel a immédiatement saisi la direction du travail et l'avocat Xavier Medeau (spécialisé dans le droit social) pour préparer une action devant les prud'hommes.

« J'ai aussi écrit au préfet. Celui-ci prêche le dialogue social. Il pourra constater que certains chefs d'entreprise sont loin d'en être de chauds partisans… »
A noter au demeurant qu'aucun syndicat n'avait jusqu'alors réussi à s'implanter dans l'hypermarché, installé sur la zone de Villers-Semeuse depuis les années 70.
« Si j'ai fait confiance à Dany Sobaco, c'est que je le savais costaud mais pas du genre à être intimidé ou à être sensible au chant

des sirènes.
 Mais je n'imaginais pas que la direction de Cora réagirait de cette manière » tonne encore Daniel Blondeau.
« L'ambiance s'est dégradée au printemps. Quand le personnel a appris que des cadres bénéficieraient d'une augmentation salariale alors que les employés de base, eux, verraient leur participation sérieusement diminuée en raison de la crise »
glisse le nouveau délégué syndical.
« Bizarrement, après ma nomination comme délégué, mon supérieur m'a dit que c'était dommage, que je pouvais espérer devenir adjoint… »

Sous-entendu, cet engagement syndical est venu ternir une carrière qui s'annonçait brillante !
Reste le plus sensible, à savoir le licenciement des deux collègues du service sécurité du magasin. « Les faits invoqués ne constituent en rien des fautes graves justifiant des licenciements » estime le responsable départemental de FO (lire par ailleurs).
La justice tranchera.
« Un mini-sondage nous faisait espérer que près de la moitié des employés était d'accord pour rejoindre le syndicat quand il se créerait. Pour l'heure, la manœuvre, a réussi. Les gens ont peur. Mais la section est forte quand même d'une trentaine de syndiqués. C'est un début » conclut Dany Sobaco, 36 ans, employé jusque-là sans histoire…





Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Cora
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 16:42



Le conseil des prud'hommes de Colmar a rendu un jugement en faveur des salariés de Cora Houssen.


Une centaine de salariés réclamaient un repos compensateur en plus d'une majoration salariale de 100 % pour la récupération du travail dominical avant Noël.

L'hypermarché Cora de Colmar (Haut-Rhin) a été condamné à verser un total de près de 43.000 euros aux employés qui avaient saisi le conseil des prud'hommes.


 

Si maintenant la grande distribution doit payer des salariés (volontaires biens sûr...) qui viennent travailler le dimanche, les hypermarchés vont devoir mettre la clef sous la porte...

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Cora
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 17:12



Comment imposer aux clients (et aux salariés) de venir le dimanche? C'est simple, vous faîtes des bons réductions pardon d'achat UNIQUEMENT le dimanche 7 décembre qui ne seront valable UNIQUEMENT le dimanche 14 décembre...

Et que fait Cora le 14 décembre?  Des bons de réductions re-pardon d'achat valable UNIQUEMENT le dimanche 21 décembre...

     

 CQFD

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Cora
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...