Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 08:30

Carrefour2.jpg

 

 

 

 

  

Carrefour : plus de la moitié des hypers français dans le rouge en 2011, selon LSA

 



LSA a obtenu les résultats des hypermarchés de Carrefour en France, un bilan qui "cache des bizarreries très révélatrices des maux de Carrefour aujourd'hui", selon la publication spécialisée. D'abord, aucun "Planet" ne figure dans le "Top 10" en termes de résultats, ce qui peut s'expliquer par les surcoûts engendrés par la transformation des magasins (4 à 6 ME par unité, selon un proche du dossier cité par LSA). Ensuite, les plus gros hypers souffrent, puisque seuls deux des plus grands magasins de l'enseigne en terme de chiffre d'affaires sont aussi dans le palmarès de la rentabilité. "Le classement confirme aussi les difficultés du modèle des grands hypers. Car ce sont surtout des poids moyens qui s'y distinguent", poursuit la publication, mettant cela sur le compte de la forte proportion d'alimentaire dans les structures plus petites, segment qui a moins souffert que le non-alimentaire dernièrement. 

Plus globalement, LSA a obtenu des informations selon lesquelles "plus de la moitié des hypers Carrefour en France a perdu de l'argent en 2011" (l'enseigne en comptait 232 selon son rapport annuel fraîchement publié), alors qu'ils n'étaient que 30 en 2009.

Pour la première fois, la branche dans son ensemble a accusé de lourdes pertes, a également appris LSA. 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 09:21

Carrefour2.jpg

 

 

 

Les deux entreprises sont accusées par la télévision nationale chinoise de tromper les consommateurs.


Il ne fait parfois pas bon être leader d’un marché en Chine. Carrefour et McDonald’s en font l’amère expérience. Les deux enseignes occidentales ont dû présenter leurs excuses aux consommateurs chinois vendredi dernier, après avoir été épinglées dans la semaine par un reportage de la très puissante China Central ­Television (CCTV).

Le distributeur français était accusé d’avoir falsifié des dates d’emballage de poulets dans l’un de ses magasins du centre de la Chine, quand la chaîne de fast-food était pointée du doigt pour avoir servi des hamburgers restés trop longtemps sur les étagères de l’un de ses restaurants pékinois.

Des pratiques isolées, insistent les deux entreprises, mais le reportage a eu un effet immédiat. La State Food and Drug Administration a dépêché des enquêteurs dans les jours suivant les révélations de la télévision nationale chinoise.

Le supermarché Carrefour de Zhengzhou, au sud-ouest de Pékin, dénoncé par les journalistes chinois, et le McDonald’s du quartier très commerçant de Sanlitun, dans la capitale chinoise, avaient fermé vendredi. Le grand magasin a, cependant, rouvert ses portes dès dimanche matin.

McDonald’s Chine a réagi en affirmant «attacher une très grande importance à ces violations de règlements» et promis d’«empêcher que ce genre d’incident se reproduise».

Les manquements des enseignes étrangères sont souvent dénoncés en Chine, même si les scandales qui touchent l’industrie agroalimentaire locale ont des conséquences sanitaires parfois plus graves. Du lait dopé à la mélamine au porc aux antibiotiques, en passant par l’huile recyclée à merci, les affaires ne cessent d’éclabousser des acteurs chinois du secteur ces dernières années.

Mais CCTV a choisi d’enquêter sur Carrefour et McDo­nald’s, dans le cadre de la Journée internationale des droits des consommateurs fixée le 15 mars. Une date souvent utilisée par le gouvernement central pour donner un écho très médiatique à ses campagnes de santé publique.

Un double message  des autorités

La notoriété de certaines chaînes étrangères, implantées aux quatre coins du vaste territoire chinois à l’instar de Carrefour et McDonald’s, permet d’envoyer un double message. Il s’agit d’abord de donner un bon écho aux efforts des autorités pour promouvoir la sécurité, répondant aux préoccupations de la classe moyenne qui se rebiffe de plus en plus souvent quand on touche à sa qualité de vie. Et puis, Pékin en profite aussi pour donner le ton. «Taper sur les leaders du marché est une façon de donner l’exemple pour tout le reste des acteurs, y compris locaux», souligne le cadre d’une grande chaîne de distribution européenne.

Reste que la grande suspicion qui plane en permanence sur le secteur de l’agroalimentaire met toute l’industrie sous pression. Et les étrangers se savent dans la ligne de mire des autorités. «Il faut qu’on soit irréprochables. C’est la règle du jeu», admet l’employé occidental, qui note que les contrôles sanitaires et qualité prennent parfois plus de temps que la gestion même des magasins.

D’ailleurs, les reportages de CCTV n’ont pas convaincu une frange des internautes, étonnamment critique. «Je fais davantage confiance à McDo qu’à CCTV», lâchait l’un d’entre eux sur un des nombreux forums consacrés à la question.

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 14:17

Carrefour2.jpg

 

 

52 salariés de l’hypermarché Carrefour d’Avranches ont obtenu, chacun, 1 000 € de dommages et intérêts et 1 000 € pour frais d’avocat.

Les juges prud’homaux d’Avranches leur ont donné gain de cause. Le litige portait sur la rémunération, le forfait pause et le nettoyage des tenues de travail.

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 13:33

Carrefour2.jpg

 

 

 

Carrefour Chine annonce avoir inauguré son 204ème hypermarché: Jian She Lu.

Situé dans la ville de Ziyang, le magasin s'étend sur une surface de 7163 m².

 

 

 

Je suis sûr que les PME françaises sont ravies d'avoir un partenaire comme Carrefour pour exporter leurs produits dans les linéaires des magasins Carrefour chinois....

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 16:10

Carrefour2.jpg

 

 

 

 



Carrefour a été condamné à verser 18,2 M€ au Trésor public, qui seront reversés à 16 fournisseurs victimes de marges arrière, selon une décision de la Cour d’appel de Paris. Carrefour devra en outre payer 2 M€ d’amende, soit un total de plus de 20 M€. Les fournisseurs concernés sont essentiellement des PME comme Rana ou Malongo.

 

Le distributeur avait été assigné en justice par le ministère de l’Economie en 2008 pour desservices de coopération commerciale considérés comme fictifs. Dans un premier jugement, le tribunal de commerce d’Evry avait sanctionné Carrefour d’une amende de 2M€ mais avait estimé que les fournisseurs avaient pu répercuter les marges arrières sur les prix de leurs produits. Au contraire, le second jugement de la Cour d’appel de Paris considère que les entreprises étaient trop petites pour répercuter ces ristournes dans leurs tarifs et ont de fait du rogner sur leurs marges.

 

Carrefour est donc condamné à rembourser les fournisseurs et à payer l’amende, soit un montant de 20 M€ au total, qui fait partie des plus lourdes sanctions prononcées à l’encontre d’un distributeur. Seul Leclerc dépasse ce montant, avec une condamnation pour marges arrière à cause de laquelle l’enseigne a du rendre 23 M€ à des fournisseurs.

 

Carrefour ne compte néanmoins pas en rester là, étant donné qu’il a décidé de se pourvoir en cassation. Le groupe « conteste l’ensemble des faits qui lui sont reprochés » et estime que l’arrêt rendu « est en contradiction avec certains principes fondamentaux du droit ». Pour lui, les prestations mises en cause dénoncées pour être fictives « correspondaient à des services effectivement rendus qui leur procuraient un avantage évident ».

En outre, Carrefour n’est pas d’accord sur le montant à verser aux fournisseurs, affirmant « que les prestations perçues par l’enseigne s’élèvent à 2,4 M€ et non 17 M€ ». Autre argument du distributeur : « parmi les fournisseurs, tous informés de ce dossier, aucun n’a souhaité prendre part à la procédure pour contester la réalité

des prestations accomplies ».

Enfin, Carrefour a déclaré que les accords avec les fournisseurs « sont le fruit d’une négociation entre deux parties disposant de leur libre-arbitre et agissant en dehors de toute contrainte ». Lorsque l’on sait la possible répercussion d’une rupture de contrat entre un distributeur et une PME pour cette dernière, difficile de considérer les négociations entre distributeurs et fournisseurs comme équilibrées…

 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:18

 

Carrefour2.jpg

 

Suite à un appel européen à la grève, une trentaine de salariés ont débrayé durant deux heures, aujourd'hui, à l’hypermarché Carrefour de Thiers.

De 10 heures à midi, dans la galerie marchande, les grévistes ont distribué des tracts et fait signer des pétitions « contre les nouvelles mesures d’austérité qui seront imposées suite au nouveau traité européen que les chefs d’états s’apprentent à signer début mars ».

« La CGT estime qu’il y a d’autres solutions pour sortir de la crise », a souligné Saliha Boulil, représentante syndicale. Suppléant d’André Chassaigne aux prochaines législatives, Éric Dubourgnoux (Front de gauche) s’est rendu sur place pour soutenir le mouvement.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:07

carrefoir.market

 

 

 

Une inondation et 0º C dans les rayons : série noire à Carrefour Market

 

 

ll n'y a pas que les prix qui sont bloqués au Carrefour Market de Trets, le mercure, aussi. Les employés ont fait valoir leur droit de retrait hier matin.

 

Une vingtaine d'employés de supermarché a débrayé hier. Le motif? Il fait trop froid depuis trop longtemps dans le magasin.

C'est le flocon de trop qui a fait déborder la colère qui bouillait sous les bonnets : hier matin, après l'épisode neigeux de vendredi et samedi qui a glacé le village de Trets, les employés du Carrefour Market ont décidé de cesser le travail et de faire valoir leur droit de retrait. "Les bouteilles d'eau arrivent gelées en caisse. Depuis trois semaines, le chauffage ne fonctionne pas ou pas bien dans le magasin. Là, ce n'est plus possible", râlait en choeur la vingtaine d'employés.

"Au début, ça se passait plutôt bien avec la direction, reconnaît Clément Ferré-Blanes, délégué CGT, mais on n'en peut plus." "C'est le rayon frais dans tout le magasin en fait", regrette Kévin, qui vient travailler depuis plusieurs semaines avec deux paires de chaussettes, deux survêtements, deux pulls et qui déplore une température de -5º dans son rayon… le frais justement. "Moi, je viens avec le bonnet, les après-ski. Je ne mets même plus les chaussures de sécurité avec la coque parce qu'il fait trop froid. Si je me prends une palette sur le pied, ça sera tout pour moi…, souffle Magali à une cliente solidaire. On ne demande pas qu'il fasse 25º, mais là, ce n'est plus tenable de travailler dans ces conditions. On nous a donné une polaire toute fine et proposé de nous payer deux cafés mais ça ne suffit pas. On arrive à 5 h du matin, il fait -15º" et après tout le monde se gèle jusqu'au retour à la maison.

Très en colère, les employés ont improvisé une pétition de soutien qu'ils présentaient à tous les automobilistes venus faire les courses en ce dimanche matin. Et sur les trottoirs encore plein de neige, près de quatre cents clients ont signé, hier, sans rechigner. Et tant pis pour les courses.

Le magasin était pourtant ouvert : "Ils ont mis le chef boucher et la comptable à la caisse, raconte Clément Ferré-Blanes. Et ils ont même fait revenir un ancien employé. Ce n'est pas légal". Et comme un malheur n'arrive jamais seul, peu avant midi, l'alarme incendie s'est déclenchée. Assourdissante. Et la direction du magasin a sonné le branle-bas de combat à la vue d'une fumée inquiétante.

Très rapidement les pompiers de Trets, qui avaient déjà demandé des renforts aux casernes de Pourrières, Fuveau et Gardanne comme le veut la procédure quand un incendie se déclare dans un établissement recevant du public -, sont arrivés sur place.

La fumée n'était en fait que de la vapeur d'eau qui se dégageait, vraisemblablement près d'une rôtissoire après la rupture d'une canalisation. Pas d'incendie, des renforts renvoyés dans leurs pénates mais le début d'une chasse aux trésors pour trouver la bonne vanne à fermer sous les regards gelés et enneigés. Le directeur du magasin, présent hier matin, n'a pas souhaité répondre à La Provence.

Les employés, eux, se sont donné rendez-vous ce matin, dès 5 h, pour faire le point sur la suite à donner à leur mouvement. Ils devraient rencontrer un représentant de la direction régionale dans la foulée.

 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:37

 

Carrefour2.jpg

 

 

 

Carrefour ne compte plus sur le concept Planet pour résister à la crise de la consommation

Avec une baisse des ventes à magasins comparables, en France, en Europe, mais aussi en Chine, le premier distributeur français va privilégier le retour aux fondamentaux au « réenchantement de l'hypermarché ». Et il pourrait le faire avec un nouveau patron, Georges Plassat.

Les dirigeants de Carrefour ne le disent pas, mais ils le laissent penser :

Planet, le nouveau concept d'hypermarché lancé il y a un an et demi, n'est pas suffisamment efficace pour enrayer la baisse des ventes en Europe.

Malgré 81 magasins ainsi reformatés (dont 29 en France et 39 en Espagne), parmi lesquels 50 sont ouverts maintenant depuis plus de trois mois, le chiffre d'affaires 2011 à magasins comparables et hors essence du deuxième distributeur mondial a baissé de 1,6 % par rapport à celui de 2010 dans l'Hexagone et de 3,6 % en Europe de l'Ouest. Sur le seul quatrième trimestre, la chute est encore plus brutale. Les hypers français perdent 4,7 % et leurs homologues espagnols, 7,4 %.

Coup de frein

On comprend dès lors que Carrefour ait indiqué, hier, dans son communiqué que « le plan de déploiement de Planet en 2012 sera ajusté de manière pragmatique ». Il y a fort à parier que le 8 mars, lors de la présentation des résultats annuels, un coup de frein soit officiellement donné à la formule censée « réenchanter l'hypermarché », en raison d'un rapport résultats/coût moins intéressant que prévu,

Avec une croissance de ses ventes de 0,5 % seulement pour 2011, à 91,5 milliards d'euros, le concurrent du géant américain Wal-Mart, est durement affecté par la baisse des marchés non-alimentaires constatée lors du dernier trimestre (lire ci-dessous). Une baisse enregistrée en Europe mais aussi en Asie où, pour Carrefour, le moteur de croissance chinois est grippé. Le chiffre d'affaires en Chine à magasins comparables a en effet baissé de 6,1 % au quatrième trimestre, et de 0,8 % sur l'ensemble de l'année. Seule l'Amérique latine tire son épingle du jeu, avec une progression de 5,5 % en comparable en 2011 au Brésil. On note cependant un ralentissement en Colombie (-1,1 %), que d'aucuns présentent pourtant comme le nouveau pays émergent de la zone.

Bas de la fourchette

En confirmant la prévision - après cinq avertissements successifs -d'une baisse du résultat opérationnel courant, mais dans le bas de la fourchette contenue entre -15 % et -20 %, par rapport à celui de 2010 (Dia exclu), les dirigeants de Carrefour affirment avoir évité le pire et se retranchent derrière la crise qui poussent les consommateurs à opérer des arbitrages sur leurs achats de vêtements ou de produits électroniques, ou une concurrence devenue féroce. « En Chine, l à où les Carrefour étaient seuls il y a dix ans, ils peuvent compter jusqu'à une dizaine de magasins concurrents à quelques kilomètres à la ronde », indique une source proche de l'entreprise .

Pour la France, la baisse du chiffre d'affaires est mise sur le compte de la diminution drastique du nombre de promotions. Une certaine relance est espérée avec des prix bas permanents. Le directeur financier a indiqué hier que, par exemple, 500 articles seront bientôt moins chers que chez Leclerc. Une autre source relativise les comparaisons avec Casino qui a publié ses chiffres de ventes le 14 janvier. Celle-ci souligne que si le groupe de Jean-Charles Naouri a affiché une solide progression globale de 5,7 % pour 2011, ses supermarchés ont été en baisse de 1,3 % en comparable au dernier trimestre, contre - 0,8 % pour ceux de Carrefour. Sur la même période, les magasins de proximité de Carrefour sont à +3,3 %, contre une baisse de 1,1 %, en organique pour Casino. Enfin, les défenseurs de Carrefour rappellent que leur concurrent inclut dans ses comptes le site d'e-commerce Cdiscount ainsi que les ventes de Casas Bahia, le « Darty » brésilien.

Fin des ambitions

Pour autant, ces maigres consolations pourraient ne pas suffire pour sauver la tête de Lars Olofsson, le PDG de Carrefour, qui pourrait être remplacé par un ancien de chez... Casino, Georges Plassat, actuel président de Vivarte. Si, dans les semaines à venir, celui-ci parvenait à régler au mieux de ses intérêts son départ du spécialiste de l'équipement de la personne dont il est également actionnaire, pour prendre les commandes de Carrefour, il éviterait à Lars Olofsson de se déjuger, lors de la publication des résultats annuels 2011 de Carrefour, en annonçant la fin des ambitions annoncées du concept Planet, suggère un proche du groupe.

 


Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 09:31

                                                           Carrefour2.jpg

 

 

 

 

Un lendemain de réveillon, la scène prend un air incongru. Devant un hypermarché où les clients vont s'approvisionner pour un régime basse calories après les excès de table, un cadre du magasin entame une grève de la faim pour protester contre son licenciement.

 

 

 À la veille de Noël, Philippe Loridan, 54 ans, recevait une lettre recommandée de la direction de l'hypermarché d'Auchy-les-Mines lui notifiant la rupture de son contrat de travail. « J'étais en arrêt maladie depuis novembre 2010 », explique le « manager métier » du rayon boucherie en évoquant une tentative de suicide consécutive à un litige avec son employeur l'ayant soupçonné de détourner une carte informatique voilà près de deux ans.

À l'époque, il avait été mis à pied et avait reçu un avertissement. « Quand j'ai repris le travail, en août 2010, j'ai retrouvé des barquettes vides dans ma poubelle. On aurait pu m'accuser de vol. Je l'ai fait constater par mon chef de secteur et j'ai été reçu par la direction qui m'a dit que j'affabulais. J'ai culpabilisé et j'ai fait une rechute. »

Lors de l'entretien préalable au licenciement, ces faits n'ont pas été repris parmi les motifs exposés, assure le gréviste de la faim. L'employeur a justifié sa décision par les perturbations que provoque sur l'organisation du magasin l'absence prolongée d'un « manager métier ». « J'ai reçu la lettre recommandée le jour où j'ai envoyé un certificat médical autorisant ma reprise du travail », proteste Philippe Loridan qui, en outre, conteste l'argument de la désorganisation.

« La vérité, c'est qu'ils n'ont plus besoin de manager boucher », s'indigne-t-il en expliquant que le rayon est devenu à 80 % une unité de vente à caractère industriel. « Un apprenti a été embauché. On ne lui enseigne qu'à craquer des plastiques et à mettre de la viande en rayon. Comment apprendra-t-il à désosser, à dénerver ? Tout au plus, ils reste 20 % de viande à trancher. »

Ayant fait toute sa carrière dans la grande distribution (17 ans chez Match, 5 ans chez Leclerc puis un passage chez Auchan avant d'être recruté par Carrefour), Philippe Loridan compte avec angoisse les années qui lui restent jusqu'à la retraite :

« Le licenciement à 55 ans, c'est la mort sociale. Je serai indemnisé pendant 3 ans puis ce sera le RSA. »

De son côté, le directeur Cyril Boucherat évoque un licenciement « pour faute réelle et sérieuse. » « Je regrette cette situation », ajoute-t-il en précisant que la procédure suit son cours « dans le respect des dispositions en vigueur. »

 

Source Nord Eclair

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:00

                                                                  Carrefour2.jpg

 

Le PDG de Carrefour Lars Olofsson atteindra ce week-end trois ans

d'ancienneté chez le numéro deux mondial de la distribution, condition

nécessaire pour bénéficier en cas de départ de sa retraite-chapeau.

 

Bien joué Lars...

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...