Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 16:27

ikéa



Ikea licencie deux de ses dirigeants en Russie pour corruption


L’enseigne de meubles a licencié avec effet immédiat deux de ses cadres dirigeants en Russie. Ces cadres sont soupçonnés d’avoir accepté le paiement de pot-de-vin concernant l’approvisionnement en électricité des centres commerciaux Mega à Saint-Pétersbourg.

 Une enquête interne a été diligentée. Ikea possède en Russie 12 magasins, tous implantés au sein de centres commerciaux Mega.


Source: LSA

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 14:32

Carrefour2.jpg


 Selon Le Figaro, le directeur général du groupe de distribution Carrefour, Lars Olofsson, travaillerait à un vaste plan d’économies pour son groupe.
 Un ensemble de mesures envisagées par le groupe aurait pour perspective de dégager 2 milliards d'euros d’économies d'ici à 2012, selon Le Figaro. Ce mardi vers 15h15, le titre Carrefour progressait de 3,72%, à 30,93 euros, à la bourse de Paris.

D’après Le Figaro de ce mardi, le directeur général du groupe de distribution Carrefour, Lars Olofsson, aurait pour projet de mettre en place un important plan d’économies pour son groupe.

Ce plan de réorganisation du groupe de distribution prévoirait notamment de dégager 2 milliards d'euros d’économies d'ici à 2012, selon Le Figaro.

 Toutefois, le journal a précisé que Carrefour n’avait pas souhaité commenter ces éléments.


Ainsi, ce mardi vers 15h15, le titre Carrefour progressait de 3,72%, à 30,93 euros, à la bourse de Paris.

Selon une note de recherche des analystes de Natixis Securities, ‘ces chiffres sont ambitieux mais crédibles’. ‘Cela reste cependant théorique et la question qui se pose est celle de l'exécution d'un tel plan. Dans tous les cas, (...) à quelques jours d'une journée investisseurs (30 juin), cette information devrait soutenir l'action’, ajoutent-ils.

Lars Olofsson est déterminé à refondre l'organisation du groupe en France avec à la clé une baisse des coûts d'achats, des coûts logistiques, des coûts administratifs, des coûts de communication’, indique pour sa part Christian Devismes, analyste du CM-CIC Securities.

D’après Le Figaro, la possibilité de dégager des économies devrait être recherchée ‘des magasins aux sièges sociaux, en passant par la logistique et les dépenses de publicité’. En effet, ‘la logistique sera l’une des plus importantes sources d’économies’, avance le quotidien.

Au mois de mars dernier, le groupe de distribution avait déjà annoncé des économies de coûts de fonctionnement de 500 millions pour 2009.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 12:15

super-U-copie-1.jpg


Huit de ses employés avaient porté plainte. Le directeur d'un supermarché de la banlieue d'Albi a été condamné jeudi soir à 10 mois de prison avec sursis et à 3.000 euros d'amende pour harcèlement moral.
 Il devra également verser 40.000 euros de dommages et intérêts aux plaignants.




Le directeur du supermarché SuperU de Puygouzon, dans la banlieue d'Albi, au centre d'une affaire de harcèlement moral. Huit des 50 employés de ce magasin avaient porté plainte contre leur directeur. Il a été condamné jeudi soir par le tribunal correctionnel d'Albi à 10 mois de prison avec sursis et à 3.000 euros d'amende. Il a en outre été condamné à verser 40.000 euros de dommages et intérêts aux plaignants.


Le tribunal a été au delà des réquisitions
du vice-procureur de la République, Pascal Suhard, qui avait demandé une peine de 6 mois de prison avec sursis estimant que "l'entreprise avait mis en péril la santé du personnel".


"Arrêts maladie, dépressions, licenciements, brimades discriminatoires
... Cette pression vécue au quotidien était vraiment invivable et difficile à supporter. Certains d'entre nous ont même pensé au suicide", explique un employé du magasin.


De son coté, Me Thibault Terrié
, l'avocat d'un des plaignants estime que "mê
me si le directeur a nié les faits à la barre, nous avons ses aveux faits à la gendarmerie. Il y revient sur ces détails de management et reconnaît ce mode de gestion caractéristique du harcèlement".


Source: AFP

Repost 0
Published by Caddyman - dans Systeme U
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:26

ikéa



Déçus par les propositions salariales de la direction du géantde l'ameublement, les syndicats veulent se faire entendre.

Les vingt-six magasins Ikea, dont ceux de Rennes, Brest et Nantes, étaient ouverts, hier, malgré l'appel à la grève lancé la veille par les syndicats auprès des 8 800 salariés.

Le seront-ils sans débrayages aujourd'hui ? Pierre Deyries, le directeur de la communication du géant suédois de l'ameublement, s'attend à un samedi perturbé :
 « Je pense qu'ils se préparent plus pour demain que pour aujourd'hui. »


Confirmation de Marylène Laure-Douilly, déléguée CGT d'Ikea France.
 La mobilisation devrait s'intensifier sur l'ensemble de la France.
 « Ça va être massif », prévoit-elle. « La colère monte dans tous les magasins », souligne Anissa Arabi, de la CFDT commerce et services.


2 % proposés4 % demandés


Alors que l'intersyndicale campe depuis plusieurs jours devant le siège social de Plaisir (Yvelines) sans faire de blocage, les représentants du personnel se disent très déçus par les dernières propositions d'augmentation de salaires formulées par la direction.


Lors des discussions, Ikea a proposé 2 % d'évolution de la masse salariale, dont 1 % d'augmentation collective.
 « Et d'autres augmentations mécaniques, comme celle liée à l'ancienneté qui doit bénéficier à 60 % des collaborateurs », ajoute Pierre Deyries.
 Pas suffisant aux yeux des syndicats qui réclament en priorité des hausses collectives de 4 %. Selon eux, le groupe aurait fait 52 millions d'euros de bénéfices, en France, en 2009.

L'intersyndicale parle même de « mépris » de la direction qui ne confirme pas ce chiffre.

Cette grève écorne en tout cas le modèle social revendiqué par l'enseigne présente, avec ses 130 000 salariés, dans trente-huit pays à travers le monde.
« C'est la première fois qu'Ikea est confronté à un mouvement social d'une telle ampleur »
, reconnaît la direction

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:18

Carrefour2.jpg



Les syndicats mettent la pression sur Carrefour

Les syndicats de Logistics Ternat bloquent les livraisons aux hypermarchés Carrefour de Herstal, Bierges, Berchem-Sainte-Agathe, Westrem-Saint-Denis et Zemst. Au cours des derniers jours, plusieurs hypermarchés n’avaient déjà pas été livrés.
 Le personnel a également décidé de travailler au ralenti, l’arriéré de colis grimpant ainsi à 75.000. Par la force des choses, d’autres magasins ne seront donc pas livrés.



Source: Sudpresse.be 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:10



enseignes.jpg



Fiches_1222010_4739_616.jpg



Dans une lettre ouverte de la fédération nationale des producteurs de lait adressée à la grande distribution et aux pouvoirs publics, la section spécialisée dénonce la pression exercée auprès des industriels pour faire baisser les prix de vente des produits sortis d’usine qui se répercutera sur le prix des éleveurs.



« La Grande Distribution française a maintes fois répété qu’elle souhaitait soutenir les agriculteurs, qu’elle le prouve ! »

Alors que les négociations tarifaires battent leur plein, la Fnpl constate qu’elle « cherche à nouveau à baisser ses prix d’achat des produits laitiers ».

 Ce qui ne sera pas sans incidence sur le prix à la production

« Les prix à la consommation des produits laitiers ont baissé de 1,4 % en moyenne entre 2008 et 2009 alors que les prix des produits laitiers sortis des usines de transformation ont baissé de 8 %.»


Dans le courrier adressé à la grande distribution et aux pouvoirs publics, la Fnpl rappelle que « la situation des éleveurs laitiers a été catastrophique en 2009. Les Comptes de l’Agriculture font état d’un revenu par exploitant de moins de 9.000 euros sur l’année, soit 750 euros par mois en moyenne ! Plus de 20 % des éleveurs ont un résultat négatif ! »

Repost 0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:03

Leclerc.gif




Une trentaine d'éleveurs de porcs ont investi l'hypermarché Leclerc-Université de Pau vendredi après-midi. Ils ont vidé les bacs du rayon viande qui présentaient des promotions sur la viande de porc puis les ont payées à la caisse.

Ils protestent contre les "prix en accordéon" pratiqués par la grande distribution : tantôt des prix très bas comme actuellement tantôt des prix hauts.

 Ils estiment que le prix de certaines promotions est en-dessous de leurs coûts de production.
Cette opération réalisée par la FDSEA des Landes et la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques ainsi que leurs homologues des Jeunes agriculteurs a démarré ce matin dans les Landes pour se terminer à Pau.
 Entre 8 et 10 tonnes de viande ont été achetées dans la journée.

La marchandise sera redistribuée aux adhérents des syndicats agricoles et donnée à des associations caritatives.



Source: Sud Ouest

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 13:16

Carrefour2.jpg





Carrefour: une amende de 300.000 euros devenue définitive dans un dossier
 de "marges arrières"

La Cour de cassation a rejeté un pourvoi formé par Carrefour et sa centrale d'achat Interdis contre une amende de 300.000 euros prononcée en janvier 2009
 dans un dossier de "marges arrières", rendant ainsi définitive cette sanction financière, a-t-on appris mercredi auprès de la Cour.

Le 28 janvier 2009, la cour d'appel de Paris avait déjà confirmé cette condamnation. Carrefour et Interdis s'étaient alors pourvu en cassation. Dans un arrêt rendu mardi, la chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté ces pourvois.


Ce dossier concernait les contrats de coopération commerciale
 qui s'appliquent aux "marges arrières".

On reproche à Carrefour d'avoir établi des contrats jugés imprécis, entre décembre 2005 et mars 2006, portant sur des opérations spéciales visant à mettre en valeur certains produits.


Une goutte d'eau dans un océan de profits...

Ce n'est pas avec des sommes aussi désuètes que l'on va changer les bonnes vielles  habitudes, vu ce que les "marges arrières rapportent aux enseignes de la grande distribution...



Source: AFP

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 11:58


Carrefour2.jpg

L'inflation masquée, est de retour dans nos rayons...

Attention aux paquets réduits en douce !



Vous en avez moins et c'est plus cher ! Pas banal, n'est-ce pas ? Cela peut vous arriver dans les rayons de votre grande surface, avec les « formats spécifiques ».

 C'est quoi ?
Un exemple, relevé chez Carrefour par Linéaires, le mensuel de la distribution alimentaire, dans son numéro de février :
La boîte de 375 g de céréales Chocapic, la plus vendue en grande distribution, disparaît des rayons au profit d'un 300 g inhabituel.
 Avec étiquette attractive. Mais, ramenée au poids, la boîte est vendue 10 % plus cher que la moyenne nationale du 375 g !

Résultat : vous êtes chocolat, en toute légalité.

Juteux pour l'enseigne, ce tour de passe-passe est coûteux pour le client.
 Lequel ne relit pas forcément en détail les étiquettes quand il a l'habitude de mettre dans son chariot un produit qu'il consomme régulièrement.

Savoir perdre du temps

Florent Vacheret, le rédacteur en chef de Linéaires, tempère un peu :
 « Les formats spécifiques ne sont pas légion, mais ils refont surface. »
Ils ont d'abord été utilisés par les grands fabricants pour prendre pied chez le hard discounter Lidl, avec des étiquettes moins chères, sans mécontenter les autres distributeurs.

 « Le format spécifique évite ainsi une comparaison frontale sur les prix. »

Le recours à ces ovnis de l'alimentation se concentre sur les produits de grandes marques. L'escalope de volailleFleury Michon, l'emmental Président ou la Danette de Danone. Ceux qui tirent un rayon, qui sont les plus bataillés en prix, ceux où les Leclerc, Intermarché, Carrefour ou Auchan se font un point d'honneur à être les plus bas.
 Ceux, enfin, où ils ont le plus de mal à muscler leur marge.

« C'est une pratique à risque pour les enseignes, à manier avec précaution, explique Florent Vacheret, car si le client s'en aperçoit, la confiance est perdue. »
Le « format spécifique » complique la vie des industriels : changer un grammage ou un litrage habituels pour une petite série augmente le coût de fabrication.

Ont-ils vraiment le choix ?
 Les distributeurs veulent des étiquettes moins chères, même si ce n'est qu'apparence. Obtempérer, cela évite de payer une compensation financière, à la fin de l'année, à l'enseigne qui n'a pas gagné assez sur le produit phare hyper concurrencé.

C'est une fleur faite au distributeur pour continuer à approvisionner ses rayons avec d'autres spécialités ou,
 tout bonnement, éviter d'être déréférencé. C'est-à-dire chassé des gondoles comme un malpropre.


Loin de ce rapport de force, le client a intérêt, plus que jamais, à scruter les prix au kilo et au litre. Pour ne pas perdre d'argent, il faut savoir perdre du temps.




Source: Ouest France & Linéaires

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 08:53

ikéa



Plusieurs magasins du groupe d'ameublement Ikea étaient touchés samedi par un mouvement de grève portant sur les salaires, a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction.

A la mi-journée, le magasin de Thiais (Val-de-Marne) n'avait toujours pas pu ouvrir ses portes, faute de personnel suffisant pour assurer la sécurité des clients, a indiqué à l'AFP Pierre Deyries, directeur de la communication d'Ikea France.


Selon la direction, les magasins de Vélizy (Yvelines), Grenoble et Montpellier étaient perturbés mais ont pu ouvrir au public.

Le magasin de Roissy-Paris-Nord, situé à Gonesse (Val-d'Oise), n'a pu ouvrir qu'avec deux heures de retard samedi matin, selon Sébastien Heim, délégué syndical central Force Ouvrière, qui précise que certains caissiers grévistes ont été remplacés par des responsables de vente.


A Bordeaux-Lac, environ 70 salariés ont observé un débrayage de deux heures et manifesté samedi à la mi-journée devant le magasin, a indiqué à l'AFP Thierry Friconnet, délégué CFDT.

Selon lui, il s'agit du premier mouvement de cette ampleur au niveau du magasin bordelais qui compte 295 salariés.


"La direction propose une augmentation des salaires de 1,2% ce qui ne couvre même pas l'augmentation du prix de la mutuelle", a expliqué M. Friconnet qui a ajouté que d'autres magasins comme celui de Toulouse étaient également touchés.


Les trois principaux syndicats d'Ikea (CFDT, FO, CGT) protestent contre les propositions salariales faites par la direction lors des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Elle s'est pour l'instant engagée à consentir une augmentation moyenne de 1,2% sur la base de hausses individuelles ou au mérite. Mais les syndicats réclament aussi une augmentation collective (appliquée uniformément à tous les salariés) d'environ 4%.


Les syndicats soulignent qu'Ikea France a réalisé en 52 millions d'euros de bénéfice net en 2009, un chiffre qu'a refusé de confirmer la direction à l'AFP.

Ils exigent d'être reçus par le nouveau directeur général d'Ikea France, Stefan Vanoverbeke, les négociations étant actuellement confiées à la direction des ressources humaines.

Le direction explique son refus d'accorder une augmentation de salaires collective à une conjoncture économique difficile dans le secteur de l'ameublement et aux incertitudes économiques pour l'année 2010.


M. Deyries précise par ailleurs que tous les salariés ont reçu 1,2 mois de salaire fin 2009 au titre de la participation du personnel aux résultats de l'entreprise.



Il est à noter qu'Ikéa France à fait 52 Millions d'euros de bénéfices net  en 2009...

Repost 0
Published by Caddyman - dans Ikéa
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...