Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 15:47

Carrefour2.jpg

 

 

 

df97twp 188cd7j4ddq b

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 12:08

auchan.jpg

 

 

 

 Opposés au projet de nouveau système de rémunération qu'Hugues Mulliez souhaite mettre en place dans les 5 magasins Surcouf qu'il a repris l'an passé, les syndicats FO, CTFC et CGT appellent ce samedi à un 3e jour de grève à Paris-Daumesnil, Paris-Haussmann, Thiais-Belle Epine, Strasbourg et Bordeaux.

 

Suite au refus par 90 % des vendeurs d'accepter les nouveaux contrats de travail proposés - contrats modifiant le mode de calcul de la part variable entraînant une baisse des salaires de 10 à 30 % -, la direction a décidé de licencier les 179 salariés concernés.

Les négociations reprennent le 9 avril.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Auchan
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 07:25

   16767_188020289310_808269310_2775776_6240493_s.jpg

Le ministère public de Créteil a requis vendredi une amende d'un million d'euros à l'encontre du groupe de distribution Leclerc pour s'être livré à des "pratiques commerciales trompeuses" dans des catalogues promotionnels diffusés à grande échelle.

 

Le jugement du tribunal correctionnel de Créteil a été mis en délibéré au 21 mai.

Diffusé à plus de 141 millions d'exemplaires dans toute la France,

le prospectus incriminé vante une série de remises de prix qui ne sont, en réalité, accordées qu'aux titulaires d'une carte Leclerc, sous certaines conditions et sous la forme de bons d'achats réutilisables.

 

Selon le représentant du ministère public Bernard Thouvenot, qui a requis un million d'euros d'amende, cette technique du Groupement d'achat Centre Leclerc (Galec) s'apparente bien à de "la publicité trompeuse".

"La règle, c'est de publier le prix que le consommateur doit réellement payer. Or les prix qui figurent sur le catalogue ne seront jamais ceux payés par le client" en caisse, a expliqué M. Thouvenot.

Partie civile au procès, l'UFC-Que Choisir réclame elle 141.000 euros pour réparer "la supercherie monumentale dont a été victime la collectivité des consommateurs", a estimé son avocate, Me Erkia Nasry.

L'association de consommateurs de Force Ouvrière (AFOC) demande, elle, 10.OOO euros pour sa branche nationale et 90.OOO euros pour son antenne du Val-de-Marne.

Intervenant au nom du Galec, Me Laurent Parléani a dénoncé des accusations "manquant de sérieux" et réclamé la relaxe. "Nous avons des dizaines de millions de prospectus mais nous avons zéro plainte de consommateurs", a-t-il argumenté, rappelant que le procès faisait suite à un procès verbal de la Direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Ce type de catalogue "est une pratique courante dans la grande distribution (...) Celui qui ne comprend pas, c'est celui ne veut pas comprendre", a-t-il ajouté.

 

Source AFP

 

 

Celui qui ne comprend pas, c'est celui ne veut pas comprendre"…

 

Ben voyons elle est bien bonne celle là…

 

Donc le consommateur est trop stupide pour comprendre que les prix catalogue (qui au passage est financé par les fournisseurs, donc par ces ignares de clients), sont en fait des prix d’appels afin de faire venir les clients dans ses magasins, plutôt que celui des concurrents et que tous les moyens sont bons…

 

Il est évident que mettre le prix le plus intéressant, est de bonne guerre…sauf si pour payer le prix affiché, il faut avoir la carte de fidélité du magasin, plus parfois venir tel jour de la semaine et bien sur payer avec la carte bancaire de l’enseigne …

Ca commence à faire beaucoup non ?...

 

C’est comme les produits catalogue qui sont sciemment commandés en quantité insuffisante…plusieurs amendes ont déjà étés dressées contre cette pratique qui malheureusement reste très utilisée au jour d’aujourd’hui…        

 

 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 16:43

Carrefour2.jpg

Italie : grève des salariés du géant de la distribution français Carrefour

 

Les salariés du géant français de la distribution Carrefour en Italie faisaient grève vendredi afin de protester contre leurs conditions de travail, a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction.

 

Source: AFP

 

 

Belgique, Italie...

 

Ca se rapproche...

 

 

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 05:17

Carrefour2.jpg

 

 

 

Des grèves sont inévitables dans les douze magasins Carrefour condamnés sans appel, affirment les syndicats. Par contre pour 9 des 21 magasins menacés de fermeture en Belgique, des pistes de sauvetage existent, mais sous condition.

 

Plusieurs actions de grève pourraient être décidées : des réunions ont lieu dans la plupart des magasins menacés de fermeture, disent les syndicats qui soutiendront ces actions mais n'appellent pas à une grève nationale.

 

Le personnel de l'hypermarché Carrefour de Jumet est déjà en grève depuis la confirmation ce jeudi matin de la fermeture de leur magasin, une grève qui devrait durer jusqu'à samedi. Les syndicats ont justifié ce geste d'humeur par la difficulté pour les employés du magasin de continuer à travailler alors que la grande surface est condamnée.

 

Les organisations syndicales ne sont en effet pas parvenues à faire varier la décision du groupe Carrefour au sujet du magasin de Jumet. Pour quelques permanents, le sort de l'hypermarché est scellé suite à la reprise annoncée par le groupe Mestdagh de l'hypermarché de Gosselies, distant de quelques centaines de mètres du magasin de Jumet.

Le mouvement de grève du personnel devrait durer jusqu'à la fin du week-end, a annoncé Alain Goelens, permanent Setca.

 

Le personnel du Carrefour d'Eupen est aussi en grève jusqu'à mardi suite à la décision du conseil d'administration du groupe français de fermer le magasin et ce, malgré les différentes propositions avancées par les syndicats, permettant d'atteindre la rentabilité. "Les dirigeants du groupe nous ont laissé espérer. Il y a quelques jours, les syndicats ont eu l'occasion de rencontrer la direction et de formuler des propositions visant à atteindre la rentabilité d'ici 2015. Aujourd'hui, c'est terminé, il n'y a plus d'espoir", explique Christian Nyssen, délégué syndical SETCA.

Pour manifester son mécontentement, le personnel est immédiatement parti en grève. Une assemble générale du personnel a eu lieu ce vendredi pour décider de la poursuite ou non de l'action jusque mardi inclus.

Grèves en Flandre ce jeudi

Le personnel des établissements Carrefour de Malines-Nord, Renaix et Gand ont arrêté le travail jeudi. Des actions similaires suivent également à Ostende, Middelkerke, Jumet et Eupen, entre autres. Les employés de l'hypermarché de Renaix ont appris, jeudi, qu'il n'y avait plus d'espoir pour leur établissement. Ils ont donc très vite décidé de fermer les portes du magasin, a confirmé Jan De Weghe du Setca flamand. Le magasin rouvrira au plus tôt ses portes mardi prochain. Les employés de l'hypermarché de Malines Nord, également voué à la fermeture totale, ont abandonné le travail jeudi midi. Vendredi matin, ils décideront si l'action se poursuivra la semaine prochaine. Dans l'hypermarché de Middelkerke, le personnel reprendra le travail au plus tôt mardi. Le supermarché de Gand "Groene Vallei", qui doit être franchisé, restera également fermé durant tout le week-end de Pâques. L'établissement de Ostende sera également franchisé et devrait rester encore ouvert vendredi, mais fermera ses portes samedi.

Un espoir pour neuf magasins Carrefour menacés ?

Selon les syndicats cités par la VRT, six hypermarchés et trois supermarchés Carrefour parmi les 21 qui devaient initialement être fermés selon le plan de la direction resteront ouverts.

Syndicats et direction de Carrefour négocient depuis jeudi matin à Bruxelles sur la restructuration voulue par le groupe en Belgique. Le plan initialement déposé sur la table par la direction comportait la fermeture de 21 magasins : 14 hypermarchés et 7 supermarchés. Il prévoit aussi d'importantes économies.

Face à la colère des travailleurs et des syndicats, la direction du groupe semble vouloir faire un geste d'apaisement : six des hypers menacés (quatre en Flandre, deux en Wallonie) et trois des supers pourraient rester ouverts, moyennant conditions.

Pour les supermarchés, tous situés en Flandre (à Gand, Courtrai et Maaseik) ce serait sous forme de franchise. Quatre hypermarchés menacés resteraient ouverts au sein du groupe mais sous gestion autonome et avec des réductions de coût.

Deux autres passeraient sous l'enseigne Champion du groupe Mestdagh.

 

source rtl.be

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 18:21

auchan.jpg

 

 

Le 02/04/10 la DG  AUCHAN devra s’expliquer devant de 1600 salariés parmi les plus modestes, au  tribunal des prud'hommes de  LANNOY….pour non respect du paiement des garanties "SMIC"  et du temps de pause  depuis 2000

 

EXPLICATION :

Jusqu'en 1999 les salariés percevaient au minima :

39H X smic horaire décomposé en : 37H  de Temps de Travail effectif  TTE et + 2H  de pause.
Depuis 2000 en détournant la loi et les accords paritaires, l’entreprise, assisté par certains syndicats, a "omis" de payer la totalité de son obligation en digérant le temps de pause dans le TTE.

Soit payait au minima : 35H X smic pour un pointage obligatoire à 36H45

 

Historique

En juin 2004 c’est la CFDT sur la base d’un document URSSAF qui a poussé le 1er signal d’alerte à l’inspection du travail de Lille en constatant que la GMR2 pour 35h (correspondant SMIC mensuel de l’époque) servait de salaire de référence de la grille Auchan mais avec un pointage obligatoire à  36H45 soit 1H45 non payées.

Après enquête l’inspection de LILLE dressait un 1er PV à la DG Auchanqui n’en a pas tenu pas compte.

 

Dans la foulée en 2005 la CFDT  assignait Auchan d’abord en référé (mars 2005)  puis au fond au TGI de Lille ( janvier 2006), suivi rapidement par la CGT( fevrier 2006), qui elle assignait Auchan au pénal (suivi par la CFDT) .

 

Force est de constater la dextérité des avocats d’Auchan qui n’ont eu de cesse de jouer la carte du temps pour faire trainer  l’affaire.

Force est de constater aussi, l’enterrement de 1ere classe opéré pas le parquet de Lille sur la 1ere’assignation au pénal CGT CFDT.

 

Pour contrecarrer ces méthodes de nombreux dossiers ont été déposés aux prud'hommes de Lannoy. Le TGI devrait être enfin jugé cette année.

 

Dommages collatéraux sur les comptes sociaux :

Cette « tambouille machiavélique » qui noyait le poisson dans la complexité des règles d’alors a permis mécaniquement à Auchan de réguler sa masse salariale avec une grille salaires minorée de  -5% (signée de façon récurrente par CFTC, CGC et 2003 FO qui s’est rétracté depuis).

Dans le même temps les comptes sociaux URSSAF RETRAITES UNEDIC se voyaient spolié d’une part des recettes associées.

 

 

Double peine pour les salariés et gros bénéfices pour Auchan

Les salariés sous payés était eux aussi impacté par les hausses de prix relatives aux marges arrières, qui enrichissaient les enseignes comme Auchan...

Repost 0
Published by Caddyman - dans Auchan
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:20

Carrefour2.jpg

 

 

Chez Carrefour Market, quand on est en pause, on ne travaille pas

Plus de 1.500 salariés d'une filiale du géant de la distribution poursuivent leur employeur devant les prud'hommes. Ils veulent obtenir des rappels de salaire sur des temps de pause non-payés depuis 2005, pour un montant moyen d'environ 2.800 euros.

 

 

 

 

 

Plus de 1.500 salariés d'une filiale du géant de la distribution Carrefour réclament à leur employeur, devant les prud'hommes, des rappels de salaire sur des temps de pause non-payés depuis 2005, pour un montant moyen d'environ 2.800 euros, a annoncé jeudi la CFDT.

Selon le syndicat, Carrefour Market (ex-Champion, racheté en 2000) ne paie plus les temps de pause à ses 33.000 salariés depuis 2005 en violation de la convention collective: «Plus de 1.500 salariés nous ont donné le feu vert pour les défendre devant une cinquantaine de tribunaux: les premiers recours sont partis, les autres suivront.»

Les 1.500 dossiers, dont 612 en Picardie, représentent 4,5 millions d'euros d'impayés, d'après le syndicat, qui précise: «Le recours n'est déposé que si dix personnes d'un magasin y participent, pour les protéger.»

Les prud'hommes de Creil (Oise) ont déjà donné raison le 8 septembre à une cinquantaine de caissières du magasin de Lamorlaye (Oise), par un rappel de 2.800 euros en moyenne, selon le jugement que s'est procuré la CFDT. Carrefour Market a fait appel.

Le groupe a été condamné en septembre au pénal à un million d'euros d'amende par le tribunal de police de Lyon, le non-paiement des pauses violant la loi sur le Smic, selon la CFDT.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 08:09
Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 11:00

Carrefour2.jpg


Encore une fois, la rentabilité risque d’avoir raison de l’emploi et de la qualité des produits  vendus chez Carrefour…

 

Jamais lasse de trouver ici ou là des économies de frais de personnel à réaliser,
 les « coast killers » (Tueurs de Coûts)  de chez  Carrefour grassement payés
 par l’entreprise se sont penchés sur les laboratoires Boulangerie/pâtisserie…
 et quand ils se penchent, en général, c’est  que l’emploi ne nous en relève pas, contrairement au prix payé par le consommateur…

 

Partant certainement du principe que les employés de  niveau III fabricant la pate, la cuisant et l’emballant étaient trop nombreux et coutaient trop cher à l’entreprise, ces grosses têtes ont imaginé un scénario (catastrophe pour les salariés de chez Carrefour) de passage des laboratoires en terminaux de cuisson par l’arrivée massive de pâtons surgelés, parfois précuits, directement livrés par les fournisseurs !

 

Ce projet qui entrainera à terme la disparition de nombreux postes, la déqualification des employés affectés à ces terminaux de cuisson et des horaires modifiés servant à couvrir toute la plage d’ouverture du magasin et donc de réapprovisionnement de pains réchauffés à la clientèle, comporte pourtant quelques particularités, en fonction des produits qui seront appelés à être « travaillés » par  les (ex) boulangers :

-le « pain cru surgelé » (restera comme tâche : la pousse, le coup de lame, la cuisson)

 

-les pains spéciaux (restera comme tâche : le placage, pas de pousse car déjà précuit puis surgelé, + la cuisson définitive)

 

-la viennoiserie crue surgelée (restera comme tâche : la levée, la cuisson, l'emballage)

 

Sur la question, la direction de chez Carrefour, fidèle à sa logique de « flou » organisé répond qu'elle n'a pas « en tête » aujourd'hui une liste « détaillée » des magasins qui seront concernés par la mise en place de ce projet et ne pas avoir non plus d’avantages d'éléments à communiquer à ce jour,
« qu'elle entend laisser le temps du test s'effectuer et qu'elle reviendra communiquer plus précisément dès qu'elle aura une meilleure visibilité sur les avantages et inconvénients de ce projet ainsi que sur les conséquences sociales de celui-ci ».


Carrefour précise toutefois qu'il s'agira de magasins en « difficulté générale » de CA (pas forcément que sur la Boulangerie / Pâtisserie d’ailleurs !) car la carence en effectif induira alors le passage en surgelé. Ben oui… dans les magasins à faible CA, on n’embauche pas, et surgelé… logique Carrefourienne n’est ce pas ?

 

 

Les 4 magasins test sont les Carrefour de : CONDE SUR ESCAULT, FOURMIES, VILLEJUIF, LIMAY

 

Ils (les salariés Carrefour ET les clients) sont vraiment mal barrés depuis l’arrivée  des actionnaires Bernard ARNAULT et COLONY CAPITAL  et Lars Olofsson, (surnomé en interne Lars Vador…), le nouveau PDG qui est en train (pour reprendre ses propres termes)  de nous réinventer des  hypers sans salariés avec des produits qui sente bon la mondialisation et le merde in China…

 

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 10:53

Carrefour2.jpg





Par la voix de son directeur Laurent Bendavid, Carrefour Bulgarie a annoncé à la presse bulgare vouloir ouvrir 10 à 12 hypermarchés dans le pays d’ici à trois ans.  
Carrefour a jeté l’éponge en Russie mais poursuit son développement dans les autres pays d’Europe de l’Est où il est implanté.


Pour l’heure, Carrefour ne compte qu’un seul magasin en Bulgarie.
Ce premier hyper de 8 300 m2 a été inauguré en mars 2009 à Burgas, au bord de la mer Noire.
 Le second Carrefour, d’une surface de 9 000 m2, sera inauguré le 21 avril prochain dans la capitale Sofia.
Deux autres Carrefour sont en chantier.

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...