Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 13:38

 

Carrefour2.jpg

 

 

 

 

Le temps de pause des salariés de Carrefour n’était pas compris dans leur temps de travail. Pour cette raison, le conseil des prud’hommes d’Angers a condamné, ce lundi après-midi, les magasins Carrefour Grand-Maine d’Angers et Carrefour Cholet.

Payés en dessous du Smic

 

« Ses deux magasins comme ceux de l’ensemble du groupe incorporaient le temps de pause des salariés dans le calcul de leurs salaires, indique Me Bertrand Salquain, avocat de la CFDT. Et beaucoup étaient ainsi payés en dessous du Smic.

Ce qui est illégal ! »

 

Le lundi 20 septembre dernier, 83 salariés des deux magasins du Maine-et-Loire s’étaient présentés devant le conseil des prud’hommes d’Angers. « Carrefour se rend coupable d’une violation du salaire minimum, soutenait Jacques Cady, délégué syndical CFDT. Depuis cinq ans, la facture s’élève à 353 000 €.

Pour chaque salarié, entre 3 500 € à 6 500 €. »

 

Ce lundi, en apprenant la nouvelle devant la juridiction, le syndicaliste jubile mais aussi relativise : « Ce n’est que le premier round. Carrefour va certainement faire appel. »

 

« Frais de blouses »

 

Parallèlement, les salariés attaquaient leurs employeurs sur les frais de nettoyage de leurs blouses. « Les magasins exigent qu’on les porte durant le travail mais ne veulent pas prendre en charge leur nettoyage. »

Le conseil des prud’hommes attribue 3 € par mois à chaque salarié pour l’entretien. « C’était une question de principe, précise Jacques Cady, mais chaque salarié qui est obligé de porter un uniforme n’a pas à supporter son nettoyage. C’est la loi. »

 

Et d’ajouter :

 « Le groupe va devoir l’appliquer à plus de 150 000 salariés. Et la facture s’annonce encore lourde ! »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...