Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 05:58

LeclercGaillac3BD

 

 

Caisse automatique, CLS, Scan'Lib, La Taxation ou le Chomâge

Le client gagne peu à "jouer à la caissière" dans son hypermarché soucieux de réduire leurs coûts, les distributeurs mettent de plus en plus à contribution leur clientèle en installant des caisses automatiques, promettant un gain de temps aux consommateurs, qui n'y trouvent pas forcément leur compte.

 

Toutes les enseignes de la grande distribution - Carrefour, Système U, Auchan, Intermarché... - ainsi que des magasins non alimentaires comme Ikea ou Leroy Merlin, se sont mis aux caisses automatiques ces deux dernières années.

Si elles étaient surtout destinées aux petits achats, pour un panier moyen d'une vingtaine d'euros, aujourd'hui elles ont tendance à venir remplacer les caisses traditionnelles.

 

Outre ces caisses, les magasins proposent le "self scanning" pour des courses plus importantes, à l'instar de Carrefour.

Le client scanne les produits au fur et à mesure de ses achats et paie dans une caisse dédiée, sans déposer les produits sur le tapis.

 

Le passage en caisse est perçu comme le moment le plus désagréable des courses par le client, notamment en raison des longues files d'attente mais à qui la faute?

L'automatisation pourrait améliorer la situation, selon les distributeurs. "Si les caisses automatiques pouvaient permettre de mettre un peu plus de personnel à la disposition du consommateur, ce serait bien, mais ce ne sera pas le cas.

Les gains de productivité l'emportent en cette période de crise", estime Philippe Moati, directeur de recherche chargé de la consommation au Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc).

 

Officiellement, pas question de faire des magasins équipés à 100% de caisses automatiques, ni de supprimer des postes, mais les créations d'emplois de caissières devraient fortement ralentir, reconnaissent les distributeurs, qui emploient actuellement 130.000 caissières.

 

La même tendance à l'automatisation des services a déjà été observée dans d'autres secteurs, notamment dans les banques (guichet automatique) ou les transports (achat de tickets de métro, billets de train et avion), relève de son côté Frédéric Pfrunder, chargée de mission à l'association de défense des consommateurs CLCV.

 

Pourtant, les économies réalisées par les distributeurs avec les caisses automatiques ne se traduisent pas par une baisse des prix, "alors que c'est le consommateur qui travaille à la place de l'entreprise".

 Quant au gain de temps, ces caisses ne sont pas tout à fait au point. Les produits n'ayant pas de codes barre doivent ainsi être payés dans une caisse traditionnelle, ce qui force certains clients à faire deux fois la queue. Pour valider les bons de réduction, l'intervention d'une caissière est également nécessaire. Enfin les contrôles aléatoires font perdre du temps: chez

 

Carrefour par exemple, un tiers des clients passés par les caisses automatiques sont contrôlés. L'automatisation des caisses suscite de surcroît une levée de boucliers de la part des syndicats qui craignent une réduction de la masse salariale, alors que 10% des achats sont déjà effectués via les caisses automatiques dans les magasins qui les utilisent

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...