Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 07:11

Carrefour2.jpg

 

 

 

Chine : un été agité pour le géant de la grande distribution Carrefour

 

 

 

 

 

Bien malgré lui, le grand distributeur français Carrefour attire de nouveau l'attention de medias chinois, après la fermeture fin juillet de son magasin à Xi'an, la capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest), et le procès fin août contre un distributeur chinois de Fuyang, une ville de la province de l'Anhui (est), pour contrefaçon de sa marque .

 

Selon de récentes accusations relayées dans certains médias,

 Carrefour aurait augmenté le coût de ses "marges arrières" (une pratique commerciale consistant à faire rémunérer par un fournisseur les services ou prestations que lui impose un distributeur), ce qui risquerait de chasser des marques locales moins compétitives.

 

Le groupe français a réfuté cette accusation...

 

Cependant, la composition de ses recettes, dont une proportion importante proviennent des marges arrières , est remise en cause, selon le quotidien China Business News.

 

Une enquête publiée par le journal "China Times"

montre que de petites marques chinoises doivent payer entre 3 000 et 5 000 yuans par type de produit pour entrer dans un magasin Carrefour.

 

Si un produit local se vend dans les 15 magasins de Carrefour à Beijing, il faut donc débourser au moins 45 000 yuans (environ 6 700 dollars). Pour des marques relativement connues, en revanche, le fournisseur propose une politique préférentielle, soit 1 500 yuans par produit.

 

Entré en 1995 en Chine, le distributeur français compte aujourd'hui plus de 140 magasins dans une quarantaine de villes, pour la plupart dans l'est et le sud du pays.

Le 28 juillet, Carrefour a fermé son unique magasin dans la province du Shaanxi, officiellement pour mauvaise gestion.

Le groupe a réaffirmé toutefois son ambition d'ouvrir entre 20 et 25 magasins en Chine par an.

 

 

"Sur le marché chinois, les marges arrières représentent une part remarquable

 des recettes de Carrefour.

 

Mais cette stratégie ne marche pas très bien sur des marchés mûrs, par exemple ceux du Japon ou de la Malaisie, où les gros fournisseurs sont en position de force dans les négociations avec Carrefour.

 

La marge de profit est donc très faible sur ces marchés-là", a analysé un ancien responsable de Carrefour Chine qui a demandé l'anonymat,

lors d'une interview accordée au journal China Times.

 

De fait, après son retrait de marchés japonais et russe, Carrefour a exprimé son intention de céder une partie de ses activités en Asie du sud-est.

Lang Xianping, économiste renommé chinois, indique que la dépendance aux marges arrières dans le modèle économique de Carrefour était une vision à courte vue, et une mauvaise exemple pour les distributeurs chinois.

 

"Les marges arrières trop élevées nuisent , sur la durée, à la santé de Carrefour.

En fin de compte, la mission fondamentale d'un distributeur est de vendre des produits, au lieu de prélever des frais sur leur vente",

 a de son côté déploré Ding Liguo, le fondateur du site Internet topretailing.com.

 

En juillet, un magasin Carrefour, basé à Qingdao, a perdu un procès avec son fournisseur local Zhao Minghua, à cause de ses marges arrières trop élevées .

Le magasin s'est vu condamné par le tribunal local

à payer une amende de 7,5 millions de yuans.

 

 

 

 

Source: Agence de presse Xinhua

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...