Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 13:31

auchan.jpg

 

Pour les salariés d'Auchan Louvroil, les conditions de travail priment, la prime aussi

 


À l'appel des syndicats CGT, CFDT et FO, une centaine de salariés de l'hypermarché Auchan de Louvroil ont observé un peu plus d'une heure de débrayage hier matin pour protester contre leurs conditions de travail et revendiquer une revalorisation salariale, retardant d'autant l'ouverture du magasin. ...


Les représentants syndicaux ne cachaient pas leur satisfaction : une centaine de salariés sur les deux cent cinquante postes du matin - la grande surface emploie cinq cents personnes au total - ont embrayé au débrayage et la participation de la totalité des agents de sécurité était brandie comme un trophée.

 

C'est du reste l'adhésion au mouvement de ces derniers qui a empêché l'ouverture des portes à 8 h 30, au regard des règles de sécurité concernant les risques d'incendie. De ce fait, un groupe compact de clients s'est formé dans le calme devant l'entrée principale, dans la galerie marchande, avant de se résorber à l'ouverture, vers 9 h 30.

« Salaires de misère, primes trimestrielles à zéro, conditions de travail déplorables, dialogue social déficient » : le tract distribué n'y va pas par quatre chemins. Les représentants syndicaux ont développé ces têtes de chapitre, en mettant un soin particulier à dénoncer un management « roi de la communication », sur les niveaux de salaires. « Les critères de productivité sont en hausse, les chiffres d'affaires demandés ne sont pas en rapport avec les réalités économiques locales. La sécurité et l'hygiène, pour les salariés et les clients, c'est quand ils veulent. Quand une commission de sécurité passe, on pourrait manger par terre. Mais le reste du temps, les réserves sont encombrées.

 

Auchan parle de seize mois de salaires, mais ça inclut les primes tous les trois mois et la participation, qu'on n'a qu'au bout de cinq ans d'ancienneté. Dans la réalité, les salaires sont au ras des pâquerettes. Il y a un turn-over très faible ici.

On a des employés avec vingt ans de boutique qui sont à 1 200 euros. »


Les représentants syndicaux, qui réclament une prime de 200 E à l'approche de Noël, n'excluent pas d'autres actions d'ici les fêtes.

 

Et le mouvement pourrait gagner d'autres magasins de l'enseigne. 

Nous avons tenté, en vain, de joindre la direction.

 

source: La Voix du Nord

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Auchan
commenter cet article

commentaires

Gonessien 04/12/2011 19:44

Pour info, avec son projet mégalo Europa City à Gonesse (95), Auchan ne va plus avoir besoin de salariés : après avoir bétonné 80 hectares de terres agricoles fertiles, Immochan louera des
emplacements à des boutiques et à des sociétés de loisirs (par exemple à un gestionnaire d'une piste de ski indoor pas développement durable du tout contrairement à ce qu'Auchan veut faire croire)
mais ne sera pas embêté par un grand nombre de salariés à gérer. Après les caisses automatiques sans caissière ou caissier, voilà le projet immobilier pharaonique sans salariés de Vianney Mulliez :
les dividendes sans les salaires, c'est à dire le rêve du capitaliste forcené !!!
Un collectif associatif se mobilise contre ce projet dangereux pour l'emploi et pour l'environnement : le Collectif pour le Triangle de Gonesse (www.cptg.fr).

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...