Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 11:22

 





Il est cool Michel-Edouard Leclerc. Chemise ouverte, éternel sourire aux lèvres, le trublion de la grande distribution, patron des centres qui portent son nom, le chantre de la « vie moins chère », invité lundi soir par l'association de débats et conférences de l'Edhec Business School de Lille, n'a eu aucun mal à se mettre dans la poche l'amphithéâtre archi-comble d'étudiants qui l'avaient invité.



D'ailleurs, comment peut-on résister à un grand patron qui se dit amateur d'AC/DC et des Artic Monkeys, qui prépare un livre sur la bande dessinée, qui se dit « orphelin de Delors et Rocard », avoue avoir voulu être missionnaire dans son adolescence, et estime que son sens de l'action a été dicté par la lecture de Moby Dick dans son enfance
 (encore un effort et on va verser une petite larme...)
L'enfant de Landerneau, né en 1952, à la tête des centres distributeurs Leclerc depuis 1982 (85 000 salariés, 34,7 milliards de chiffre d'affaires), s'est investi depuis longtemps d'une autre mission : devenir le poil à gratter de la grande distribution, l'empêcheur de tourner en rond du commerce.

 

« La provocation n'est pas dans ma nature, mais se battre oui », estime-t-il. Il a été le premier à vendre de l'essence, des livres, de la parapharmacie en hypermarché, à lancer un site comparateur de prix

(Et d’une terrible fiabilité, il indique que les magasins Leclerc sont moins chers par rapports à TOUS leurs concurrents et ce entre 97 et 98%...)



Aujourd'hui, il fait la une des journaux (une de ses spécialités) en revendiquant le droit de vendre dans ses parapharmacies les médicaments déremboursés. Tout cela, au nom de la lutte en faveur du pouvoir d'achat des consommateurs.

(Mais jamais pour se récupérer un part du gâteau de la vente des médicaments, c’est uniquement pour les vendre moins chers et le pouvoir d’achats des consommateurs…
ben voyons.)


« Arrêtons de dire que le commerçant n'est qu'un tiroir-caisse.
(Ben pourquoi ça me parais pas entièrement faux...)

Moi, je revendique notre fonction sociale. »
 (Vous pouvez developper car là, il y à de quoi gratter...) 

Et lorsqu'un Breton têtu vous l'assène avec autant de conviction, on est prêt à le croire !

« Le Français a toujours été méfiant à l'égard de son commerce.
 Cela remonte à Colbert, Turgot, Quesnay.

(Il n'a pas de raison de l'être sur Carrefour, Leclerc, Auchan, Intermarché, Casino, Cora etc?)

Pour ces élites, seul l'industrie et l'agriculture étaient créatrices de richesses.
 Le commerçant, lui, est suspect. Cela fait trente ans que j'ai à me justifier de mon rôle.
(et ce n'est pas fini, et depuis 4 ou 5 ans ça rame plus dur n'est ce pas?)
 
Dans les pays anglo-saxons, il n'y a pas cette suspicion.(Ha bon...si vous le dîtes...)
 Le combat de Leclerc a été de se battre pour que les grandes marques, le carburant, le textile, la culture soient accessibles au grand public.
On nous a accusé d'avoir tué les petits pompistes, les libraires, c'est faux
.
(Ils seront ravis de l'apprendre...)
 
Ce qui a tué le petit commerce c'est que l'on confond l'individualisme et l'indépendance. Leclerc, ce sont des commerçants qui se battent pour leur indépendance en se mettant en réseau, ce que n'ont pas su faire les petits commerces ».
Le petit commerce à donc disparu, uniquement parce qu’il à confondu  l'individualisme et l'indépendance…Sacrée leçon d’économie.


Aujourd'hui, les pharmaciens tremblent en voyant que Leclerc, qui a été le premier à se lancer dans le juteux marché de la parapharmacie, milite pour pouvoir vendre certains médicaments déremboursés. « Le médicament n'est pas un produit comme un autre, mais il a un prix, et il n'est pas normal que certains fassent des marges de 200% sur le dos des consommateurs.


 (Et les marges des 560 magasins Leclerc, il font quoi sur le dos des consommateurs?)
 
Au moment où l'Etat dérembourse beaucoup de médicaments d'automédication, je revendique le fait de pouvoir les vendre au meilleur prix, dans nos parapharmacies, avec du personnel diplômé ».

Mais jamais pour se récupérer un part du gâteau de la vente des médicaments, c’est uniquement pour les vendre moins chers et le pouvoir d’achats des consommateurs…ben voyons.



Alors tout beau, tout gentil Michel-Edouard Leclerc ? Ce n'est pas forcément ce que pensent les tribunaux de commerce qui viennent de condamner à 500 000 euros d'amende les Centres Leclerc pour clauses abusives envers leurs fournisseurs. « OK, on a mal fait un travail de transaction commercial, mea culpa. Mais l'Etat n'a pas à attiser le feu par une politique de gribouille en mettant le discrédit entre producteurs et distributeurs. Il faut au contraire utiliser le vecteur commercial pour doper la production française, plutôt que diviser nos relations.

(Super nouvelle…Je suis sur que l’on verra moins de produits « Made in China » dans les rayons, des fruits et légumes qui ne viennent plus du Brésil, de Pologne ou du Maroc, sur les étalages des magasins Leclerc…

Les fournisseurs, producteurs et les agriculteurs pourront nous tenir au courant de cette nouvelle et surprenante  orientation de Michel Edouard Leclerc.

Effet d’annonce comme d’hab?)


Alors que l'on dit être dans la crise du siècle, la consommation n'a pas fléchi. C'est bien qu'il y a une réponse adaptée du commerce, qui tire la croissance. La distribution joue son rôle ».
Michel-Edouard Leclerc aura toujours le dernier mot

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article

commentaires

sebastien 13/01/2010 12:00


je suis commercant mais avant j'ai travailler dans un leclerc... Dans la grande surface aucun controle de l'inspection du travail alors que au niveau des contrat il y en aurai besoin, les fraude
font un passe eclair juste dans le bureau du patron et les services vetairinaire ne se donne meme pas la peine d'entré... Alor que moi depuis 1ans et demie que je suis commercant avec 2 salairiés
qui sont des amis a moi je les est tous vu me taper sur les doigts pour des details et obliger mes salariés a fait des truc qui les "enmerdes"... Tous sa pour dire que je sait de quel cotés il sont
et que leur objectif premier est de faire fermer les quelques commerces qui resiste en etant obliger de travailler toujours plus et de se fair depouiller par les charges. A bonne entendeur salut.


kiger 01/12/2009 14:31


Bonjour

Le pilier du commerce est le client.
Même si les GMS ont pu faire certains dégâts, elles s'adaptent à la demande de la clientèle.
Pas de clients pas de CA.
Intégrons le fait que les clients sont "commanditaires" des grandes surfaces.
Quant à la rémunération des "commandités" elle est somme-toute logique. Peut-être pourrait-on revoir son niveau.


Caddyman 01/12/2009 15:27



Bonjour et merci de votre commentaire.

Je ne suis pas d'accords avec vous.
La grande distribution SE dédouane elle-même  de certaines  pratiques ou de la vente de certains produits
justement en disant qu’au final, c’est pour répondre à la demande du consommateur…


On ne pousse pas le bouchon un peu loin…


 



zemoure 25/11/2009 13:46


Bonjour,

Devant tant de mensonges il y aurait peut être une question à poser a cet "épiciers" .

Combien la totalité de la grande distribution à telle créer d'emploi depuis 50 ans?

Combien d'emplois ont été détruit dans le petit commerce suite à l'implantation de la grande distribution depuis 50 ans?

Combien de petite pharmacie vont fermer lorsque "l'épicier" sera devenu" Edouard le pharmacien".

Les épiciers, bijoutiers, voyagistes, boulangers, bouchers, ,garagistes etc ont vu leurs commerces se détruire à petit feu lorsque "l'épicier" est venu s'installer a proximité de leurs
commerces.

Si la grande "distib" devait nous apporter le bonheur cela se saurait en fait elle apporte: la délocalisation ,le chômage, la surconsommation la pollution,le gaspillage , le travail des enfants
dans les pays ou elle achète ses marchandises,des conditions de travail déplorable pour les "esclaves"qui la fournissent.

Alors Mr le Milliardaire un peu de pudeur vous ne faite pas se business pour pour nous être agréable, ni pas parce que vous nous aimer.

Je pense que les requins ne se mange pas entre eux tant qu'il y a du petit poissons à dévorer,mais suite à la crise vos difficultés viennent du fait qu'il y a un trop grand nombres de grande
surface en France , certain de vos confrères ont vendu une petite partie de leurs magasins sous une autre marque.

Vous votre démarche est différente vous vous attaquer au reste du commerce qui survie encore difficilement, et qui participe à la vie social d'une ville.

L'orque vous aurez terminer la destruction de la totalité du commerce, a quoi vont ressembler nos rue de centre ville?


Caddyman 01/12/2009 15:41


Merci pour votre commentaire.


Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...