Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 11:10

 



Lorsque je vous ai reçu l'année dernière, votre combat portait sur les marges arrière. La loi de modernisation de l'économie (LME) a répondu partiellement à ce problème, elle supprime les marges arrière. En même temps, vous avez été assigné par l'Etat pour mauvaise conduite quelque part. Ça veut dire que vous avez récupéré ce que vous avez obtenu d'une main ?

Je sais bien que depuis l'affaire Clearstream on est coupable avant d'être auditionné, il ne faut pas tomber dans le piège, il faut que les médias résistent un peu.


J'ai dit « assigné »...

Vous n'êtes pas dépendant du pouvoir ! Si vous voulez, aujourd'hui, il y a un collectif organisé autour du gouvernement, avec neuf enseignes de distribution -généralistes et spécialistes, comme Darty, c'est trop collectif pour être honnête, c'est évident, parce que si le ministère du Commerce voulait vraiment mettre au pas chacun sur ces pratiques, il aurait procédé comme d'habitude, en nous convoquant, il nous aurait dit ce qui était possible ou non.
En fait, aujourd'hui, il se moque un peu du contenu, l'important était de dire que la loi sur modernisation de l'économie n'a pas enlevé, contrairement à ce que disaient la FNSEA et autres, à l'Etat, son pouvoir de gendarme. C'est une mise en scène pour montrer que ce n'est pas une loi pour les distributeurs et qu'on sait leur taper dessus quand il faut.


Malheureusement L’Etat à bien du retard sur les méthodes de la grande distribution…

Voir le chômage et les importations de la grande distribution en hausse permanente et leur comportement de moins en moins « civique et/ou citoyens » des différentes enseignes oubliant qu’elles ont  aussi des «devoirs»…

 

   
Serge Papin, patron de Système U, était à ce même micro juste après avoir reçu son assignation, il expliquait que c'était pour des retards de livraison, qu'ils avaient été trop sévères, qu'ils ne s'étaient pas forcément rendus compte, etc. Il a fait un peu son mea culpa. Vous ne le faites pas ?

Non, de ce que j'ai vu reçu de l'Etat, j'ai trouvé que c'était un pot-pourri de trucs faits pour dire que l'on assignait les distributeurs.

 Il faut quand même se poser la question d'un ministre du Commerce qui tire contre son camp. Il y a vraiment quelque chose de déglingué.

 (Ce serait un peu comme si ceux qui disent se battre pour la défense du consommateur, se  partageraient  le marché de la distribution alimentaire et se feraient un maximum de profits sur son dos …)


  Je sais bien que s'il est élu à la région Centre, Hervé Novelli ne sera pas plus ministre du Commerce au printemps...

En tout cas MEL l’à habillé pour l’hiver…


C'est-ce que vous souhaitez ?

Non, mais il a été nul dans cette histoire. Je trouve qu'il a été le facteur d'un groupe de conseillers. On est quand même qu'à deux ans du rapport Attali, où l'on parlait de modernisation, d'ouverture des marchés, et regardez tout le discours, comme il est devenu clientéliste, corporatiste, limite pétainiste.

Parler de méthodes limites Pétainiste, venant d’un grand démocrate (économiquement bien sûr) comme Michel Edouard Leclerc, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité…

Quels termes peut’ on donner aux méthodes  d’achat du GALEC ?


 Maintenant, on est dans une phase où la majorité UMP à l'Assemblée a un peu peur des réformes qu'elle a lancées et de l'impact sur les corporations, donc c'est un mauvais moment.


Fallait-il sacrifier l'image de la distribution, (et quelle image...) même le ministre de l'Agriculture, M. Lemaire, ne le demandait pas, tout simplement parce que il va bien falloir mobiliser l'ensemble des acheteurs de la distribution pour retravailler à la revalorisation des produits agricoles.

Quand Michel Edouard Leclerc parle de revalorisation des produits agricoles, c’est que les produits français se mettent au niveau (de prix) de la production Asiatique ou Sud Américaine…

 

 Si on tue les acheteurs au motif que ce sont des salauds, des coupables, des machines à pressurer les industriels, on ne les aura jamais autour de la table.

Dommage que çela n’a pas était fait avant…


C'est vraiment une mauvaise politique. Si j'étais ministre du Commerce aujourd'hui (non merci,  il y à déjà suffisamment de problèmes…), au contraire, je calmerais ceux qui dépassent la ligne jaune, mais pour le reste, je fédérerais tout le monde sur un projet, celui du Grenelle de l'environnement, de la croissance verte.
 Là on aura besoin de la distribution pour entraîner l'agriculture à être proactive sur ces thèmes.

Et revoilà notre Nicolas Hulot de l’écologie de la grande distribution…et en plus il va « coacher » les agriculteurs…

il à intérêt à courir vite…

La croissance verte, il fallait la sortir celle là…le créateur fondateur de la SIPLEC…

 

 Il va falloir aussi que la distribution aide les PME, alors qu'elles sont déjà bien endettées, à accéder à une capacité concurrentielle supérieure.


Vous taclez assez durement le ministre du Commerce et de la Consommation sur la TVA dans la restauration, on a vu tout le débat avec Nicolas Sarkozy qui a dit non in fine. C'est vrai que les résultats ne sont pas là. Est-ce que les résultats de la LME sont là ?

Deux choses, franchement, la restauration est prise la main dans le sac de ne pas avoir répercuté la baisse de la TVA. Est-ce qu'on a vu des mesures coercitives entre la restauration ? Non !

 

Et ceux qui n’ont pas répercutés dans le prix final les 20% de marges arrière de la loi LME ?


Elles vont peut-être venir....

Les banquiers, ce sont quand même eux qui nous ont mis dans la panade en vendant du vent, est-ce qu'ils ont été taclés ? Même pas ! Ils ont même été aidés. Donc les distributeurs, même s'ils avaient passé la ligne jaune, pourquoi fallait-il ce traitement médiatisé, très « poutinien ». On va nous plomber l'image du secteur pendant trois ans. C'est de l'instrumentalisation politique.

Ben voyons…ma pauvre grasse et grande distribution…

On va verser une larme si ça continue…


Par qui ?

Je viens de vous le dire, c'est de l'instrumentalisation politique. Il faut en sortir. Je n'ai pas l'intention de répondre à tout ça. Comme je vous l'ai dit, j'attaque sur le médicament, l'économie verte, etc. Mais le politique qui fait ça se trompe de combat. Je pensais que la période Raffarin, où l'on distribuait des PV de la DGCCRF au Salon de l'agriculture pour attiser les rivalités agriculteurs/distributeurs, était finie.


La crise du lait, des producteurs, des agriculteurs de cet été, des viticulteurs c’est déjà fini ?

 

 Maintenant, ils remettent le couvert, ce sont eux qui seront déconnectés demain. On part sur les nouvelles croissances, le développement durable, le service aux consommateurs.

 



Source et intégralité de l'interview sur BFMTV

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...