Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 09:21

Leclerc se sent-il une responsabilité dans la crise de l'agroalimentaire, comme le lui reprochent des hommes politiques ou de nombreux acteurs du secteur ? "C'est du n'importe quoi ! Les entreprises qui licencient en Bretagne vendaient du poulet surgelé aux pays arabes, elles ont vécu sur un système de subvention ! Avec la fin de la PAC qui était programmée depuis 2005, l'Etat a refermé les robinets et ce modèle économique ponctionneur de fiscalité s'arrête avec les drames sociaux que l'on connait mais ils ne vendaient pas sur le marché intérieur, ça n'a rien à voir avec nous", s'est défendu Michel-Edouard Leclerc, le président directeur général de l'enseigne de grande distribution jeudi sur Europe 1. Selon lui, aucune enseigne ne rémunère mieux les producteurs que la sienne.

"Déséquilibre"

Le ministre de la Consommation, Benoît Hamon, a décidé d'assigner E. Leclerc devant le tribunal de commerce de Paris pour "déséquilibre" dans ses relations avec ses fournisseurs, estimant qu'elle fait pression sur eux. "Non, il ne dit pas n'importe quoi", a estimé Michel-Edouard Leclerc à propos du ministre : "Simplement il dit les jours pairs qu'il ne faut pas trop faire descendre les prix et intervient dans la négociation commerciale. Mais reconnaissez que les jours impairs il me demande de casser le prix des lunettes sur internet, de le vendre moins cher par rapport aux opticiens qui disent le contraire..."

"Leclerc, je vais te le polisser"

"Tout le monde reconnaît que les Centres Leclerc sont à peu près de 12 à 20% moins chers que Casino et Monoprix qui sont dans la même centrale d'achat que nous. Pensez-vous que j'achète 12 à 20% moins cher que la troisième centrale d'achat française ? C'est n'importe quoi !", a poursuivi le PDG. " Vendre moins cher, ça veut dire essayer de vendre moins cher qu'un concurrent, avoir un modèle économique. Vous avez parlé des foires au vin : nous sommes le premier vendeur de grands crus de Bordeaux en France. C'est pas du low-cost ! Nous essayons simplement de vendre moins cher que les autres."

Interrogé sur son rapport à la législation française, Michel-Edouard Leclerc affiche sa confiance : "Je m'assois dessus quand elle est faite contre moi. Quand c'est une loi qui détourne le droit pour s'en prendre à des gens que le gouvernement sollicite par ailleurs pour aider les éleveurs, les petits producteurs, les PME ou pour faire baisser le produit de rentrée des classes ou le carburant. Ce sont les mêmes qui après font semblant de me dire : "Leclerc, je vais te le polisser et lui faire augmenter ses prix !" Ça n'a aucun impact sur moi."

 

source: boursier.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Leclerc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...