Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:13



Le courrier du comité d'hygiène et de sécurité de l'hypermarché Auchan La Couronne est arrivé hier sur le bureau du directeur de l'enseigne: l'instance représentative du personnel dénonce «une dégradation des conditions de travail» au sein du service chargé de la sécurité de la grande surface (14 salariés, sur 400). Trois employés seraient «victimes de surveillances particulières afin de les mettre sous pression». Une situation telle, selon le CHSCT, que deux employés sont, ou ont été, en arrêt de travail «pour cause de stress». En parallèle, jure le comité, «il nous a été fourni des éléments prouvant que des agents ou chef d'équipe commettent des fautes», mais, eux, «ne sont pas inquiétés».

Pour la direction, «le système n'est pas défaillant»

L'un des employés cité, dépité par cette situation, a décidé à s'afficher au grand jour:
  Mr X travaille au service sécurité depuis 2001 et il n'a aucun scrupule à dénoncer les «vexations», les «sanctions arbitraires» et les «petites choses accumulées au fil des ans», qui font qu'aujourd'hui, selon son analyse, l'ambiance est «insupportable».


«On sent une volonté de nous prendre en faute», insiste celui qui a récemment porté plainte pour dénoncer des faits de différentes natures. Et de citer des exemples concrets, comme l'oubli de l'un des surveillants de fermer une grille. «D'autres font les mêmes erreurs ou pire sans être jamais sanctionnés», confirme Vincent Gascoin, du CHSCT d'Auchan.

Mr X raconte un autre exemple de «vexations»: son supérieur aurait ainsi sanctionné un salarié pour «avoir utilisé, en pleine nuit, le matériel de vidéo surveillance d'Auchan pour observer un couple occupé à folâtrer dans une voiture stationnée sur le parking». Au lieu de prévenir le collègue chargé de les faire décamper, il aurait préféré «zoomer» pour les observer à distance.

Face à ces remarques, le directeur d'Auchan, Bertrand Houseaux, veut d'abord insister sur un point: «Ces déclarations ne doivent pas donner l'impression que la sécurité ne fonctionne pas à Auchan. Le système n'est pas défaillant». L'entrepreneur ne prend pas le sujet à la légère. «Dès qu'on est saisi de questions où des salariés sont en souffrance, on les accueille avec sérieux», affirme-t-il. Pourtant, il ne cache pas ses doutes: «Le médecin du travail n'a jamais noté de soucis de harcèlement». Et de tacler Mr X: «Je trouve paradoxal que, pour souligner une mauvaise ambiance, on choisit de dénoncer ses petits camarades.»

Le patron d'Auchan balaie enfin un argument sous-jacent à cette procédure selon lequel «l'affaire» serait révélatrice d'un climat plus général de l'entreprise: «Nous sommes dotés d'un moyen de mesure ultra-confidentielle des conditions de travail. Résultat: plus de 85 % des gens ont un sentiment qui va de ''très agréable'' à ''agréable''.»

Des soucis au service sécurité d'Auchan La Couronne, ce n'est pas une première. En 2004, le numéro deux de ce même service a été mis à la porte pour avoir dénoncé les magouilles de son chef. A l'époque, l'adjoint a attaqué sa direction aux prud'hommes pour licenciement abusif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Auchan
commenter cet article

commentaires

t0rtu3 04/05/2016 14:29

1 an de cdd (1 à 2 semaines à chaque fois) pour "enfin" être pris en cdi par la menace... ça commence bien. Au bout de 2 ans je me retrouve à faire le boulot d'un chef de rayon, commandes + gestion et mise en rayon, conditions de travail lamentables, tire-palette avec des roues carrées, pressions en tout genre, discrimination, les primes individuelles données en fonction de la gueule de l'employé, chefaillons à la con sans aucun respect... je m'arrêtes là car je pourrai continuer pendant des 10aines de pages. 7 ans chez eux sans aucune augmentation ! Tout ça pour en arriver au point de non retour, mes nerfs lâchent je veux partir, mais aucune négociation possible donc je suis obligé de démissionner et de prier pour être admis au chômage. Cette grande famille de pourris ne mérite vraiment pas un membre de plus, fuyez, vous qui cherchez un emploi, mieux vaut être sans le sous que de supporter d'être exploité de la sorte par l'entreprise d'un des hommes les plus riches et les plus ripoux de France.

hoss26 21/04/2010 15:04


Je bosse actuellement à Auchan et suis victime de pressions car je dénonce les conditions de travail de mon rayon. La hiérarchie ne cesse de m'harceler pour effectuer des taches qui ne font pas
partie de mon métier de vendeur. Je ne me laisse pas faire mais c'est difficile de lutter seul contre tous. Comme chacun sait, la grande distribution est un "esclavagiste des temps modernes"... Dès
que je trouve un autre boulot, je fuis Auchan, cette soit disant "grande famille" qui m'exploite... courage à ceux et celle qui luttent pour leurs droits !!!


Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...