Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 10:45

Elles ont peur. Peur de leur patron. C’est pourquoi, elles ont insisté pour rester anonymes. Elles, ce sont des employées d’Intermarché. Depuis 2008, elles disent subir des humiliations répétées et un management par la terreur de leur directeur. Certaines ne sont plus dans l’entreprise, d’autres s’accrochent.

« Dès son arrivé, à l’inventaire de cession, il nous a annoncés : Je suis là pour vous faire pleurer. » La pression est alors montée crescendo. « Aux réunions le matin, il lui arrive de taper du poing, de nous dire que nous ne sommes pas bons et de nous monter les uns contre les autres. »

Pour certains, les charges de travail auraient été multipliées. « Il nous demandait des choses impossibles, plusieurs tâches à faire en très peu de temps. C’est de l’esclavage. »

Certaines ont craqué et

sont en arrêt maladie

Derrière, les sanctions n’ont pas tardé. À coup d’avertissements reçus par lettre recommandée avec accusé réception, de notes de service à tire-larigot, et de convocations dans le bureau.

« Parfois, nous sommes convoquées sans raison apparente. On y va avec une boule au ventre. De toute façon, pour lui, si nous ne sommes pas sortis en pleurant, ça ne va pas. Il n’est pas seul dans le bureau. Il nous menace, on en prend plein la tête, il nous rabaisse. »

En perte de confiance et d’estime, quelques-unes vont voir leur santé se dégrader pour finalement craquer et se mettre en arrêt maladie. « Mon dernier jour, je faisais 18 de tension. Aujourd’hui, j’ai encore du mal à sortir de chez moi », atteste l’une et une autre d’ajouter :« Nous n’avions pas de problèmes avec les anciens patrons. Nous, ce que l’on veut, c’est qu’il nous respecte. »

Par ailleurs, des employées n’auraient pas reçu leurs fiches de paie depuis des mois. « Il faut leur envoyer des lettres recommandées pour les avoir et encore. »

Quant aux autres témoignages, ils sont affligeants : « Pute, conne, bourrin, voilà comme il traite les employés »« Ici, ça marche à coups de poing dans la gueule, si vous n’êtes pas content, la porte est grande ouverte ». Ce harcèlement moral, elles comptent bien le faire reconnaître. Certaines ont d’ailleurs entamé des procédures auprès des autorités compétentes.

Contactée à plusieurs reprises par téléphone, nous n’avons pu obtenir aucune information de la part de la direction d’Intermarché, qui aura tout loisir de pouvoir s’exprimer dans nos colonnes ultérieurement.

 

Source: L'union Ardenais

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Intermarché
commenter cet article

commentaires

Mr x 01/07/2014 08:41

Resté pas dans la grande distribution c malheure et souffrance.
GRÈVE GRÈVE GRÈVE jusqu'à que vous obtenez vos droit ou démissionner

ed l'epicier 14/02/2014 19:36

C'est hélas le problème avec les franchises..l'ancien propriétaire rend les clés pour K ou Y raison, mais souvent car le magasin ne marche pas, généralement il a auparavant essayer de discuter avec
la société de franchise pour obtenir une baisse de redevance, ou de loyer(selon les enseignes)..la réponse est souvent la même..Désolé vous n'avez qu' à virer du personnel..souvent les proprios s'y
refusent..car un prud'homme leur ferait perdre tout le bénéfice potentiel..
La société de franchise trouve un nouveau pigeon, très souvent des gens qui n'ont rien à voir dans ce métier, et sont carrément incompétent...les nouveaux propriétaires ont reçu une "boite à outil"
pour que leur magasin soit rentable et cela passe souvent par virer du personnel..ou plutôt faire démissionner du personnel( pas d’indemnités, pas de risque de procès etc)
En clair la société de gestion fait tout pour que les risques financiers liés aux licenciements soient pris par les gérants de magasin...
Ce genre de connard s’arrêtera quand il aura virer le nombre d'employés désirés

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...