Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 08:44

Carrefour2.jpg

 

 

 

Le climat social se tend chez le géant de la grande distribution, à l'occasion des négociations annuelles obligatoires. Les syndicats ont appelé à une mobilisation des salariés samedi.

Chez Carrefour, le climat social est loin d'être au beau fixe. Insatisfaits des propositions de la direction dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO), les syndicats français du géant de la grande distribution ont appelé à l'arrêt du travail samedi, jour d'affluence dans les magasins du groupe.

 

Outre une proposition d'augmentation globale des salaires de 1% jugée trop maigre, les négociations achoppent sur l'octroi d'une prime d'absentéisme souhaitée par la direction.

 D'un montant de 100 euros brut par an, cette dernière serait attribuée à titre collectif en cas de baisse du taux d'absentéisme, magasin par magasin.

 Dans un hypermarché dont le taux d'absentéisme moyen s'élève à 10% - ce qui est très élevé -, les salariés toucheraient par exemple la prime s'ils parviennent à faire chuter ce taux de 0,65% minimum.

Ce dispositif provoque pour l'instant l'ire des syndicats, qui craignent que les salariés absents ne deviennent la cible de représailles de la part de leurs collègues présents.

 

«L'absentéime est un indicateur de stress»

 

«Nous nous opposons à une telle stigmatisation des salariés absents» s'indigne le délégué CFDT Christophe Sauzeau, qui estime que la direction évite ainsi de se poser les questions de fond.

«L'absentéisme est avant tout un indicateur du stress subi par les salariés» estime-t-il, regrettant

 les 5.000 emplois selon lui supprimés chez Carrefour en 2009.

(On l'estime à 8.000 depuis 2008...)

 

 Une hostilité visiblement perçue par la direction, qui pourrait bien changer son fusil d'épaule. Le directeur des ressources humaines de Carrefour, Jean-Luc Masset, a fait savoir qu'elle avait «enregistré la position des syndicats, et allait y réfléchir». «L'avancement des négociations et les nouvelles propositions dépendront probablement de la mobilisation des salariés samedi» prédit Christophe Sauzeau. Si les salariés n'obtenaient pas satisfaction, une journée d'action de plus grande ampleur pourrait avoir lieu le 30 avril prochain, à la veille de la fête du travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...