Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 08:14

Carrefour2.jpg

 

 

 

 

 

Les tensions récentes entre les supermarchés Carrefour et leurs fournisseurs ont attiré l'attention du public. Le porte-parole du ministère du Commerce, Yao Jian, a promis, lors d'une conférence de presse, de saisir les organismes concernés pour qu'ils rédigent un contrat formel afin d'encadrer la relation entre détaillants et fournisseurs.

Le ministère du Commerce a déjà promulgué en 2006 deux avis sur la gestion et l'égalité commerciale entre les détaillants et les fournisseurs, et sur la gestion des activités promotionnelles des détaillants. Cependant, la plupart des fournisseurs les ont trouvés inefficaces pour protéger leurs droits et intérêts en cas de disputes avec les détaillants.

« Ces documents existent toujours, mais pourquoi la relation entre les détaillants et les fournisseurs va de mal en pis ? Le problème c'est l'exécution et de la surveillance », a indiqué Sun Xiong, directeur de l'Association des chaînes de distribution du Guangdong.

En fait, dans les contrats entre les détaillants et les fournisseurs, les prélèvements à divers titres sont généraux. Mais ce sont surtout les coûts cachés d'introduction que ne supportent plus les fournisseurs.

 

 

Chez Carrefour, selon certains de ses fournisseurs, les coûts cachés d'introduction peuvent même aller jusqu'à plus d'un pour cent des chiffres d'affaires. « C'est par exemple le cas des frais d'étalage. En cas de non-règlement, le fournisseur risque de ne pas recevoir les commandes à temps, et s'expose en conséquence l'épuisement de ses stocks sur place ». Ces coûts cachés, souvent lourds pour les fournisseurs, ne font jamais l'objet de contrôle.

Selon le porte-parole Yao Jian, les disputes concernant Carrefour reflètent notamment les problèmes des frais d'introduction et de la relation entre les distributeurs et leurs fournisseurs. Mais ces problèmes ne sont pas l'apanage des entreprises à investissement étranger, d'autant que ces dernières font également partie des entreprises locales puisqu'elles sont installées en Chine, et qu'elles y paient leurs impôts. Le développement de la fabrication est plus rapide que celui du service, et les fabricants ou les fournisseurs n'ont d'autre choix que de recourir aux détaillants pour la distribution de leurs produits. C'est pourquoi il y a ce genre de problèmes entre eux.

 

 

Comment donc les fournisseurs vont-ils faire face ? Selon un représentant de ces derniers, les règles de lois sont toujours nécessaires, mais les fournisseurs doivent également diversifier leurs canaux de distribution par la création de magasins, sur internet, etc., en attendant le développement de la grande distribution. « On va se faire respecter dans les négociations avec les détaillants. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...