Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 10:18

Carrefour2.jpg



Comment j’ai tenté d’escroquer Carrefour de 3 radis ou le vilain consommateur contre le géant capitaliste moralisateur


Honte sur moi, misérable consommatrice, en ce jeudi 10 décembre 2009, j’ai tenté de voler les magasins Carrefour de 3 goûteux spécimens de Raphanus Sativus, alias le bon vieux radis rose.


Comme tous les 15 jours depuis près de 10 ans, je fais mes courses dans une enseigne Carrefour. Comme tous les 15 jours, je remplis mon caddie de victuailles que M. Carrouf a l’extrême charité de bien vouloir mettre à ma disposition dans ses étalages étincelants ! Me servant une botte de radis roses au rayon légumes, j’ajoute au sachet les 2 ou 3 radis esseulés qui se désespèrent au fond de leur cagette en bois.

De passage en caisse, l’hôtesse inspecte scrupuleusement le sachet de radis et déclare, comme annonçant une sentence de justice : « il y en a plus qu’une botte ». Je lui confirme qu’effectivement, il y a 2 ou 3 radis de plus au fond du sachet. Et prenant son ton de moral le plus profond, elle entame une leçon de vie m’expliquant qu’il ne faut pas le faire, que ce n’est pas bien, que « vous imaginez si tout le monde fait pareil »…

Me sentant dans mon droit, je lui réponds que ce serait dommage que personne ne les prenne, dans la mesure où les employés du magasin vont les jeter et qu’il s’agirait alors de gaspillage.
 A ma réplique, l’hôtesse ne se démonte pas, et je l’observe alors, médusée, plonger sa main dans le sachet et retirer les 3 radis coupables pour les jeter, avec un bruit sec, au fond de sa poubelle de caisse.

 Je suis abasourdie ! Tentant sans doute d’adoucir son geste ou d’y mettre un peu plus de forme, elle ajoute que je n’ai peut-être pas fait attention pour ma part en ajoutant ces radis supplémentaires mais que certains clients (quel affront !) le font exprès. J’hésite à lui répondre ou à en rester là.

Après tout, même si sa réaction me surprend, ce n’est qu’une histoire de tubercule. Sans aucun énervement, je tente néanmoins une poursuite de conversation, simplement pour voir où elle nous mène. Je lui réponds alors qu’en réalité, je les ai ajoutés intentionnellement dans le sachet et que je l’assume très bien. Elle repart dans des phrases de moralisatrice…Sa morale à elle ne m’atteint pas beaucoup ; ce que je trouve immoral moi, c’est de préférer jeter délibérément de la nourriture plutôt que de la laisser à un client, quand bien même il est en train de payer 1€ pour une botte de radis.

 Je suis stupéfaite par sa réaction et le ton si grave qu’elle prend pour cette affaire ridicule. Et amusée à la fois. Aussi, tentant la carte de l’humour, au moment où l’hôtesse scanne mon sachet de pain tranché, je lui dis sur le ton de la confidence qu’en récupérant mon pain dans la trancheuse libre-service, j’ai ajouté un crouton qui était resté au fond de la machine, sans doute abandonné par le client précédent.

 Mais j’ai beau scruter son visage, mon interlocutrice ne se déride pas : chez Carrefour on positive, mais on n’a visiblement pas le sens de l’humour.
 Elle s’offusque même un petit peu, ne comprenant pas que « je le prenne comme ça » et elle ajoute, incarnant un instant toutes les belles valeurs et les beaux discours qu’a du lui inculquer M. Carrouf que « si ça continue, on va faire payer les bottes de radis au kilo, parce que pour les bottes de carottes c’était pareil, les gens enlevaient les fanes pour aller les peser et du coup, maintenant on les paye au poids et même qu’il y a des gens qui secouent les bottes de radis pour récupérer quelques unités supplémentaires».

 Impressionnant, confondant, bouleversant ! J’ai envie de lui dire de tout arrêter, de laisser là sur son tapis de caisse mécanique son discours mécanique et de brancher son cerveau – le vrai – pour réfléchir à la situation et se demander ce qui compte vraiment. Tout son discours de malhonnêteté du client, de mauvaises manières, ses accusations de vol sous-jacentes sont déclamées là, dans ce temple de la consommation et bizarrement, ça sonne faux. Mais elle n’a pas l’air de le ressentir. J’ai l’impression d’être sur une autre planète, mais je suis simplement chez Carrefour, enseigne affichant 97,6 milliards de chiffre d’affaires en 2008. Je la laisse à ses récriminations.

Après tout, qu’il y en ait un de plus ou de moins dans le sachet, moi je vais déguster ma botte en rentrant et je ne me sens pas coupable le moins du monde.
 Se pourrait-il que je n’ai pas réalisé la portée de mon geste ?
 Se pourrait-il que moi et d’autres gueux mettions en péril la réussite économique de l’enseigne à force de nous attribuer quelques radis supplémentaires au lieu de les laisser partir à la poubelle ?
Je m’interroge.
D’ailleurs, je suis encore en proie à mes questionnements au moment où j’emballe mes courses restantes, règle la note gracieusement (grassement ?) et souhaite à l’hôtesse une bonne soirée. D’autres questions existentielles naissent de cette expérience enrichissante et me troublent : à quelle botte appartenait les radis tombés au fond de la cagette ? Combien de radis compte une botte ? Combien pèse une botte de radis ? Autant de questions que j’oublierai sans doute rapidement après une bonne nuit de sommeil.
 Tandis que mon hôtesse, elle, se les posera peut-être le lendemain, en retournant travailler pour des radis chez Carrefour….

Partager cet article

Repost 0
Published by Caddyman - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

alp0036 12/04/2011 10:52


Tout à fait révélateur du fait que Carrefour a totalement oublié le sens du commerce et la notion de client ...
C'est avant tout un groupe financier et immobilier !
Tout ceci n'arriverait sans doute pas chez un commerçant indépendant franchisé de certaines enseignes coopératives ... ils vivent de leur clientèle et le gérant est issu du bassin de vie ... pas
comme ces directeurs salariés qui font un petit tour de 2 ans dans un carrefour pour doper leur carrière et doivent des comptes non à leurs clients mais aux actionnaires ...
En conclusion : le système Carrefour est mort ! Vivent les nouveaux cdommerçants !!


BEAUVISAGE 20/11/2010 00:06


J'hallucine aussi pas mal des propos de certains et du commentaire en lui-même.
Certes cette caissières n'avait franchement pas grand chose à faire pour regarder qu'il y avait quelques radis en plus (enfin si elle a regardé c'est qu'il devait y avoir presque 2 bottes à mon
avis).

Ayant fait ce métier pendant quelques temps, on devient très parano sur les gens qui nous volent intentionnellement mais en faisant croire qu'ils ne l'ont pas fait expres de voler (exemple : les
packs d'eau, de lait, de bière qui reste au fond du caddie sans le dire car pour certains la caissière doit avoir l'oeil partout... comme si c'etait une machine!)


Certes c'est pas notre magasin, mais on y travaille dedans donc c'est comme si on nous vole!

--> Pour finir, faut pas croire que toutes les caissières de chez Carrefour sont comme ça : bien au contraire c'est bien dans cette enseigne que je trouve les caissières les plus synmpathiques
et les plus casse pied (certes elles n'ont pas toujours le sourire car à force de passer des casse-pied de votre genre qui ne font pas les choses dans ls normes le sourire s'en va).


Fred 18/11/2010 20:37


Toutes les entreprises sont la pour produire, vendre pour le plaisir et ne pas réaliser de profits. Faut arrêter de vivre dans le monde des Bizounours et blamer la GD...

En attendant carrefour emploi quoi qu'on dise 140 000 personnes en France !


nécessaire survie 17/11/2010 23:30


Article et commentaires instructifs et révélateurs de notre époque.
Blog intéressant que je mets dans mes liens


ERIC V. 17/11/2010 17:09


Bonjour,

Amusant ces échanges vifs.....

En tout cas, bravo à toi, Caddyman pour la tenue de ce blog...Qu'on y adhère ou pas, il a le mérite d'exister.
Bravo

Eric


zemour 18/01/2010 14:32


Bonjour à tous,

Je voudrais bien pouvoir choisir le commerçant ou l'épicier qui pourrait me servir en dehors de la grande surface, mais vous vous êtes peut être aperçu que ces le désert autour des grandes
surface.

Vous nous parler d'emplois que la grande distribution aurais crée ,je vous informe que la grande distribution à détruit plus d'emploi qu'elle n'en a crée.

Je crois que dans les mois à venir ce sont des licenciements qui vont nous être annoncés , par les médias car rien ne filtre des DRH de la grande "distib".

Sommes nous plus heureux depuis l'arrivée de la grande "disrib" NON je n'est plus le choix pour faire mes courses, je doit faire 14 km en voiture, plus 40 minutes a pousser mon caddy et patienter
15 à la caisse.

A part ça tout va bien dans le meilleurs des monde.

VIVE LA GRANDE "DISTRIB" ,VIVE LES CENTRALES D'ACHAT, ETC (humour)

Et pour garder le "Moral iter " lire les articles de Caddyman.


Thibaut 17/01/2010 18:26


L'éternel débat sur les gentils petits commerçants et les vilains distributeurs ...
Si ca fait suer tant que ca certains ici d'aller faire leur course dans un super ou hypermarché, eh bien n'y allez pas ! Faites l'intégralité de vos courses chez les petits commerçants, 10km pour
aller chercher des oeufs et de la volaille, 10 dans l'autre sens pour trouver une mercerie, 5 encore ailleurs pour les fruits et légumes, peut être une vingtaine pour acheter un frigo et ainsi de
suite ... Faut il rappeler que tout l'intérêt d'un hypermarché est de pouvoir récupérer "tout ce dont a besoin sous le même toit" et ce en à peine une heure de courses ... ??? C'est quand même un
sacré service qui est proposé, rentré complètement dans la normale pour la plupart des gens, mais qui a un sacré coup également !

96 milliards d'euros de chiffre d'affaire ? ok mais allons jusqu'au bout des choses et rappelons que le bénéfice net en 2008 était de 3.28%, oui 3.28% de marge, ca peut paraitre gros sur 96
milliards d'euros, mais allez voir un peu ce que ca représente dans les entreprises de téléphonie, de compagnies pétrolières et de toutes ces boites de "services" qui vous facturent leurs
prestations 15 fois leur prix réel !

Je ne dis pas qu'il n'ya pas bcp d'argent qui circule, mais ca reste l'un des premiers secteurs d'emplois en France, à tous les niveaux (fournisseurs, employés, producteurs, etc ...) et que cracher
dessus sans savoir c'est un peu comme se tirer une balle de pied, à terme ca pourrait bien porter préjudice aux emplois, après tout n'est ce pas l'un des seuls domaines qu'il est difficilement
imaginable à pouvoir délocaliser ...


zemour 15/01/2010 13:40


Bonjour,

Une petite info de L'AFP: Carrefour envisage de fermer sont siège social de Levallois-Perret "pour des raisons d'économie "

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

J'espère que les trois radis ne sont pas en cause!


tonton 12/01/2010 21:05


ha caddy, tu as entierement raison, prendre des pincettes je ne sais pas faire, je n'ai pas ete eleve dans le monde du travail comme ça desole :) j'ai fais mes classes à rungis ....

"Le petit commerçant n'a que deux solutions pour ses achats les halles , metro , ou les centrales d'achats de la grande distribution via toutes les petites épiceries qui sont sous la tutelle de
la
grande distribution."

doit y avoir une erreur là.

la plus grande plateforme de produit frais en france, c'est rungis. tout les petits commercant independant ou non de l'idf et meme de beaucoup beaucoup (la suisse par ex) plus loin viennent se
fournir la bas.

metro c'est de la GD mais a l'allemande, avec des produits franchement pas top et pour 80% provenant d'allemagne, hollande, belgique (jy ai bosse aussi)


carole 11/01/2010 15:43


Dire que grâce à la GD beaucoup d'emplois sont assurés est une erreur: elle emplois 3 fois moins que le commerce indépendant et en détruit 2 à 3 fois plus!!
Soutenir le GD revient à long terme, à détruire des emplois que ce soit dans le commerce, l'agriculture....Sans compter le fait que beaucoup baissent les bras face à l'apétit gargantuesque de
profit des ces géants!
Plus possible de suivre, on travail à perte, allez donc demander aux patrons de ces GD s'ils acceptent de travailler pour des clopinettes.
Pour ma part, j'élève avec mon mari des poules, des moutons et nous faisons notre potager afin de dépendre le moins possible de ces magasins. Et je confirme ce que zemour à dit: je peux éternuer à
côté de mon poulet, il ne part pas en miettes.


Caddyman 12/01/2010 15:55



"allez donc demander aux patrons de ces GD s'ils
acceptent de travailler pour des clopinettes."

Pour certains, il ne vaut mieux ne pas le savoir...



Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...