Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 12:11

Patrick Lombrail a une jambe dans le plâtre mais visiblement ce n'est pas son plus gros pépin en ce moment. Pour ce producteur de melons, responsable de la section « légumes- melons » au sein de la FDSEA, le vrai problème du moment… c'est le prix : « Payé 50 centimes au producteur quand on le retrouve 3 à 4 fois plus cher sur les rayons de la grande distribution ».

Installé sur les hauteurs de Saint-Nauphary, ce producteur engagé dans la protection de la filière tarn-et-garonnaise, énumère la chronologie récente d'une production qui figure parmi les trois plus importantes en France. Patrick Lombrail : « En 2007, la production a connu l'orage, la grêle et la maladie. L'an dernier, des problèmes de distribution ont entraîné une mévente. Cette année, le début de campagne est lamentable. Le melon espagnol, d'habitude présent jusqu'à la mi-juin a prolongé jusqu'au 14- Juillet »


Qui se sucre sur le dos des petits producteurs ?


Patrick Lombrail en appelle donc aux pouvoirs publics « afin de protéger la production française » et montre du doigt la grande distribution : « On voit des marges excessives par rapport au prix, sortie de station, et au final un melon vendu entre 2 et 2,40 € au consommateur».

La grande distribution et les expéditeurs sont accusés de se sucrer sur le dos des petits producteurs. Et pour Patrick Lombrail, cela ne peut plus durer : « Il va falloir se mettre autour d'une table dès cet hiver et réduire la production…


« La production locale quercynoise et plus généralement française est à même de se gérer », assure M.Lombrail, « on n'a pas de souci d'écoulement.

Mais avec la production espagnole on arrive à 8 000 tonnes » Et là, ça fait beaucoup quand on sait que la consommation estivale est d'environ 3 000 tonnes par jour, la loi de l'offre et de la demande contribuant elle aussi à cette fixation des prix peu satisfaisante pour les petits producteurs. « Aujourd'hui, il faut 70 centimes au producteur », explique encore notre homme qui estime qu'à 50 centimes, il couvre juste ses frais.

Partager cet article

Repost 0
Published by anti.grandes.surfaces - dans La mentalité de la grande distribution
commenter cet article

commentaires

RENOUD Jacques 03/07/2010 17:01


Je suis passé ce matin au magasin CASINO de la commune de LA CHAMBRE en Savoie, pour acheter un melon.
Les melons présentés tiennent dans la paume de la main, ne sentent rien (sans doute muris en frigo) et sont vendus 3,50 € la pièce - proprement scandaleux lorsque l'on sait le prix qu'ils sont
payés au producteur.


Caddyman 03/07/2010 18:37



Bonjour et merci pour votre commentaire.



Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...