Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 09:55



Les enquêteurs de la Répression des fraudes sont des gens précieux. Ils protègent les consommateurs, que nous sommes, en amont. C'est ce qui s'est passé le 9 janvier 2007 au Carrefour d'Ollioules où les inspecteurs de la direction départementale de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) s'étaient invités par surprise dans les rayons.

Le plus « sensible » d'entre eux est, sans nul doute, le rayon frais où se trouvent les plats préparés.

Et pourtant. Quenelles, mousse de canard, jambons, saumon lentilles, feuilletés : au total, 21 produits saisis affichaient un ou deux jours de retard par rapport à leurs dates limite de consommation. « Et dans l'atelier de préparation des plats, les enquêteurs ont découvert que le lave-mains ne fonctionnait pas et le distributeur de savon vide ! », a ajouté la présidente du tribunal de police devant laquelle devaient comparaître deux responsables de l'enseigne. Mais à leur place se trouvaient, hier, leurs avocats respectifs.

« Au moment des faits, le directeur était en arrêt maladie...», a fait valoir l'un d'eux. « Depuis deux jours à peine...», a ironisé le représentant du ministère public, Gérard Demory. « Mais il ne fuit pas ses responsabilités », a repris l'avocat qui n'a pas voulu divulguer son nom. Soit.

« Les produits auraient dû quitter les rayons »

Le responsable de la sécurité alimentaire était également poursuivi et représenté à l'audience.

Hélas, étant absents, tous deux n'ont pu répondre aux questions du tribunal qui s'est contenté de leurs conseils respectifs. « Alors qui remplace le directeur quand il n'est pas là ? », a demandé le magistrat. Silence de la défense. « Je rappelle que les produits auraient dû quitter les rayons dès le lundi matin. Or, le mardi, ils y étaient toujours. Et, selon la Répression des fraudes, cette situation n'était pas nouvelle... En outre, je remarque que, systématiquement aujourd'hui, la direction de Carrefour refuse les transactions judiciaires pour aller devant les tribunaux », a remarqué M. Demory. « Je requiers 1 000 euros d'amende concernant les problèmes d'hygiène et 150 euros pour chaque type de denrée visée ».


« Mes équipes n'ont pas suivi mes recommandations...»


Ce n'est jamais le responsable de rayon qui est responsable, mais toujours les personnes (de moins en moins nombreuses...) qui mettent en rayon...
Etonnant non?


« Nous refusons les transactions par souci de nous expliquer. On refuse que le parquet évacue ainsi les dossiers », lui a répondu un des avocats des prévenus. « Mes équipes n'ont pas suivi mes recommandations », avait reconnu le responsable. « Mais les dates limite de consommation étaient dépassées de quelques heures, voire quelques minutes, pas quelques jours ! », a renchéri sa consoeur.


N'empêche : la date était bien passée pour ces plats tout prêts qui ne souffrent d'aucun laisser-aller et doivent être strictement encadrés par les mesures d'hygiène prévues.

« Les méthodes de la DGCCRF, on les connaît », a osé la défense.

Et les méthodes de la Grande Distribution méritent à être connues de tous...


Ce qui a eu le don d'agacer la présidente qui a rappelé « l'honnêteté de ce service public ».

Les deux avocats ont eu beau demander une atténuation voire la relaxe pour leurs clients, l'un d'eux a été relaxé mais le responsable de la sécurité alimentaire a écopé de 1 000 euros d'amende.

En outre, 100 euros par « denrée périmée » devront être versés, soit 2 100 euros

Partager cet article

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Carrefour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...