Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 13:40

 



Le député Jean-Paul Charié rappelle à l'ordre Michel-Edouard Leclerc




Le député du Loiret et rapporteur de la Loi de modernisation de l'économie (LME) a procédé dans un communiqué daté hier à une mise au point assortie d'une mise en garde à l'égard des distributeurs, en tête desquels E.Leclerc, rappelant que cette loi (publiée en août dernier) impulsait "le retour au bon sens économique": "Un partenaire (fournisseur ou client) ne peut profiter de son poids dans la balance pour obtenir ou imposer des prix, des conditions ou des contrats qui montreraient un déséquilibre significatif." Visiblement remonté, Jean-Paul Charié a assorti sa réaction d'une mise en garde clairement adressée à Michel-Edouard Leclerc et à sa centrale d'achats Le Galec dont les pratiques sont décrites comme nuisibles à la sauvegarde de l'économie de marché et au capitalisme à dimension humaine : "Les contrats pré rédigés imposés à des fournisseurs, qui parfois n’ont même pas le droit de changer un mot, sont illégaux (...). Et l'élu de reprendre: "Quand Michel-Édouard Leclerc fait entendre que la LME porte son nom (Loi Michel Edouard)…, sa centrale d’achats ose imposer à ses fournisseurs un contrat type garantissant à l’enseigne Leclerc une marge de 25 % quel que soit son prix de revente consommateur aligné sur le concurrent le moins cher." "Si les contrats ne respectent pas l'équilibre entre les obligations (...) si les lois sont volontairement détournées... Nous (ndlr: la Commission d'examen des pratiques commerciales et la DGCCRF) frapperons vite et fort." Une menace claire à laquelle l'enseigne ne devrait pas se priver de répondre.





L'image donnée de la grande distribution est  à l’inverse de ses pratiques…

En effet comment Mr Leclerc qui se répand dans les média à longueur d’année que lui et son groupement se bat pour les prix bas et le pouvoir d’achat et que dans le même temps  dans les bureaux de ses centrales d’achats il impose une marge de 25% aux fournisseurs…donc au consommateur, car au final c’est lui qui achète le produit.

 

Ce n’est pas beau Mr Leclerc de tenir un double langage :

 

 Demander sur tous les toits pendant des années  la fin des « marges arrières » et le jour où on les supprime en partie de les réimposer de suite à ses fournisseurs…

Partager cet article

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Leclerc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...