Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 07:44

 

                                                                                    




Intermarché suit l'exemple d'autres enseignes de la grande distribution en commercialisant sa « carte Mousquetaires », à la fois carte de paiement et carte de fidélité. Elle comporte aussi une possibilité de crédit « revolving », dont les effets en termes de surendettement sont établis.

Avec la « carte Mousquetaires », lancée à grand renfort de communication par Intermarché, on peut retirer de l'argent sur son compte bancaire partout en France et à l'étranger, payer ses courses en caisse, y compris chez Monoprix, cumuler des réductions chez Intermarché et Écomarché, et même s'offrir une machine à laver à crédit sans plus de formalités ! Le tout pour une souscription de 1 euro la première année, 18 euros les années suivantes. En ces temps de pouvoir d'achat en berne, l'offre a de quoi retenir l'attention. À ceci près qu'en dépit des annonces, cette carte ne constitue pas franchement une nouveauté. Ce type de produit existe déjà, notamment chez Carrefour, avec la Carte Pass qui décline grosso modo la même palette d'options. Seule différence notable : la « carte Mousquetaires », « cobrandée », arbore clairement le nom de l'enseigne. Ce dont les consommateurs n'ont que faire.

Pour le reste, rien de bien original, et toujours le même danger : la possibilité pour le détenteur de payer n'importe quel achat à crédit, sur le mode pernicieux du crédit « revolving ». Ce système, mal connu donc mal maîtrisé, est un véritable piège pour le consommateur. En effet, au contraire d'un crédit classique, affecté ou personnel, le crédit revolving est utilisable sans contrôle, n'a pas de durée précise. Mais surtout, il présente des taux d'intérêt élevés, compris entre 14 et 19 % (6 % pour un crédit classique), ce que la plupart des utilisateurs ignorent.

 Au final, coûteux, tentant et dénué de garde-fou, il est un facteur de surendettement, comme l'a établi le Conseil économique et social dans un rapport récent. Raison pour laquelle les consommateurs sont invités à y réfléchir à deux fois avant d'y avoir recours
.

Partager cet article

Repost 0
Published by anti.grande.surfaces - dans Intermarché
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le vrai visage de la grande distribution
  • Le vrai visage de la grande distribution
  • : Le ras le bol du discours de la grande distribution, qui nous jure les yeux dans les yeux et la main sur le coeur, qu'elle se bat pour notre pouvoir d'achat... alors que toutes les enseignes font depuis des années d'énormes bénéfices sur le dos des consommateurs...
  • Contact

Vidéos sur la Grande distrib..


 














Recherche

Pages

Emmision À Revoir...